1 min de lecture Banques

Pourquoi les frais bancaires de succession augmentent en 2018

Selon une étude parue le 30 octobre, les établissements bancaires prélèvent ne moyenne 215 euros de frais lors d'une succession d'un montant de 15.000 euros.

Des billets de banque (illustration)
Des billets de banque (illustration) Crédit : Flickr CC
116690883422487384627
Camille Kaelblen
Journaliste

Les frais bancaires liés à la succession ont flambé. Selon une étude du comparateur Meilleure Banque révélée par Le Parisien le 30 octobre, ces dernières appliquent un tarif de 215 euros en moyenne lors d'une succession. Un chiffre en hausse de 3,9% par rapport à 2017.

Concrètement, en quoi consistent ces frais ? Lorsqu'une personne décède, l'établissement bancaire doit fermer son compte courant et ses produits d'épargne. Ces sommes doivent ensuite être transférées aux héritiers sur leur propre compte. Lors de cette opération, la banque va alors prélever des frais dits de succession, dont elle-même aura fixé le taux.

Réalisée auprès de 115 banques nationales et régionales, l'étude révèle d'importantes disparités selon les établissements : pour une succession d'un montant de 15.000 euros et hors assurance vie, le montant de ces frais varie entre 75 et 450 euros.

À lire aussi
Une cliente faits es achats en ligne (illustration). banques
VIDÉO - Achats sur Internet : pourquoi la validation par SMS va bientôt disparaître

Les frais coûteux des banques en ligne

Axa Banque et Allianz sont les établissements nationaux qui prennent le plus de frais (450 euros en moyenne), devant le Crédit coopératif (310 euros). Surprise : plusieurs banques en ligne (Fortuneo, Boursorama et ING Direct) ponctionnent aussi un montant élevé (300 euros en moyenne).

Du côté des banques régionales, le Crédit Mutuel du Sud-Ouest arrive en tête du classement (410 euros en moyenne), devant le Crédit Agricole Corse (360,45 euros). Des tarifs jusqu'à cinq fois plus élevés que ceux appliqués par le Crédit Agricole du Nord-Est (75 euros) et du Val de France (90 euros).

Pour justifier cette hausse des tarifs, les établissements bancaires mettent en avant la qualité du service et le travail de fond réalisé par les conseillers. "L’expert est l’interlocuteur dédié pour le ou les ayants droit, le notaire et tous les autres intervenants", explique ainsi un porte-parole de LCL au Parisien.

Mais du côté des consommateurs, la colère monte. L'association française des usagers des banques (Afub) accuse les banques profiter de la situation et de gagner de l'argent alors que l'opération qu'elle effectue est similaire à celle d'une clôture de compte classique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Banques Consommation Succession
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795382854
Pourquoi les frais bancaires de succession augmentent en 2018
Pourquoi les frais bancaires de succession augmentent en 2018
Selon une étude parue le 30 octobre, les établissements bancaires prélèvent ne moyenne 215 euros de frais lors d'une succession d'un montant de 15.000 euros.
https://www.rtl.fr/actu/conso/pourquoi-les-frais-bancaires-de-succession-augmentent-en-2018-7795382854
2018-10-30 17:04:56
https://cdn-media.rtl.fr/cache/o-LaWgnKhlWccTSIWf8YIQ/330v220-2/online/image/2018/0630/7793939386_des-billets-de-banque-illustration.jpg