1 min de lecture Black Friday

Pourquoi le Black Friday s'appelle-t-il ainsi ?

ÉCLAIRAGE - L'usage du terme "Black Friday" pour désigner les promotions après la fête de Thanksgiving remonte aux années 1960. Et est resté malgré les tentatives de changement des commerçants.

Une enseigne participe à l'opération "Black Friday" à Rennes le 24 novembre 2017.
Une enseigne participe à l'opération "Black Friday" à Rennes le 24 novembre 2017. Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Florian Soenen Journaliste

Pourquoi le jour des promotions importantes aux États-Unis est-il un "vendredi noir", expression connotée négativement au premier abord ? N'ayant pu endiguer la génération du terme, les commerçants ont tenté de changer son sens. 

Une version s'est imposée, comme l'explique le chroniqueur spécialisé dans les langues au Wall Street Journal Ben Zimmer : l'expression proviendrait de policiers fatigués de... la circulation ces jours-là à Philadelphie au début des années 1960. Aux promotions des magasins s'ajoutaient en plus un match de football américain entre les corps de l'armée américaine. 

La chercheuse Bonnie Taylor-Blake l'explique : "pour les commerçants du centre-ville de tout le pays, les journées les plus chargées sont normalement les deux jours suivants Thanksgiving. Les embouteillages qui en résultent sont un problème ennuyeux pour la police et, à Philadelphie, il est devenu habituel pour les policiers de désigner les jours d'après Thanksgiving sous le nom de "Black Friday" et "Black Saturday".

Changer le sens pour une meilleure image

Les commerçants ont mené des campagnes de communication pour généraliser un autre nom, tentant "Big Friday". Mais la greffe n'a pas pris. Les commerçants ont donc tenté de donner une autre signification à cette expression, dans les années 1980 : le noir serait en référence aux comptes des commerçants, qui avait l'habitude d'écrire dans leur carnet en rouge les dépenses et en noir les recettes issues des ventes. 

À lire aussi
Des manifestants allongés au sol en signe de protestation contre l'ouverture d'un centre commercial pour le "Black Friday", le 28 novembre 2014 à Brentwood dans le Missouri don
"Giving Tuesday" : une "journée du don" pour répondre au "Black Friday"

Une autre occurrence de l'expression remonte elle dans les années 1950 : le Black Friday concernait alors les maîtres d'usine confrontés aux nombreuses absences de leurs ouvriers après Thanksgiving. Enfin, la première utilisation du terme fait référence à un crack boursier de 1869, où deux investisseurs ont spéculé à la baisse sur le prix de l'or, déclenchant une chute des cours et une crise économique. Mais qui ont permis à l'un d'eux de gagner 12 millions de dollars, rapporte le média américain Business Insider.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Black Friday Consommation Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants