2 min de lecture Entreprises

Patrick Drahi : pourquoi il rachète Sotheby's pour 3,7 milliards d'euros

Le milliardaire français a encore étendu son empire en annonçant le rachat pour 3,7 milliards de dollars de la célèbre maison d'enchères américaine Sotheby's, au moment où les ventes d’œuvres d'art atteignent des montants astronomiques.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Art : Patrick Drahi s'offre Sotheby's pour 3,7 milliards d'euros Crédit Image : AFP / Éric Piermont | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Le patron de SFR, RMC, L'Express se lance sur le marché de l'art en rachetant Sotheby's. Mais est-ce une bonne affaire ?

En tout cas, Patrick Drahi a mis le paquet. Grand amateur d'art moderne et impressionniste, il a déboursé plus de 3,5 milliards de dollars, et a racheté les actions à Wall Street pour une valeur supérieure de 60% au cours de bourse. C'est dire s'il était motivé.

Sotheby's devient ainsi la deuxième maison d'enchères aux mains d'un Français, Christie's étant déjà dans le giron de François Pinault. Alors bien sûr, il y a l'amour de l'art, mais il y a aussi l'image que s’achète le magnat des télécoms, car son nom va désormais être connu à l'international, par les plus grands de ce monde. Et puis, il y a bien sûr avant tout le business.

Un marché de l'art toujours plus florissant

Patrick Drahi croit-il que l'art va encore s'emballer ? Sans doute. Mais attention, le bénéfice de Sotheby's n' a été "que" de 100 millions de dollars. Les deux maisons Christie's et Sotheby's se font une guerre sans merci.

À lire aussi
Un entretien d'embauche à Pôle Emploi entreprises
Emploi : pourquoi les premières minutes d'un entretien d'embauche sont cruciales

Pour attirer les fortunes dans leurs ventes aux enchères, elles dépensent sans compter en dîner pour VIP, en avant-premières spectaculaires : Victoria Beckham a récemment été appelée à la rescousse par l'un, Dolce Gabbana par l'autre. Cela fait grimper les prix 

 Alors c'est vrai, l’émergence des millionnaires et milliardaires en Asie et au Moyen Orient fait que la demande est très forte, mais ces acheteurs acquièrent la culture et le recul nécessaires avant de signer des chèques et ils se tournent davantage vers les artistes décédés.

Le milieu craint aussi que la bulle spéculative qui s'est emparée de l'art après le krach financier de 2008 n'explose. Mais en attendant, le marché de l'art a encore grimpé de 4% l'année dernière, les collectionneurs du Royaume-Uni sont toujours là malgré le Brexit.

Et puis le public suit : les musées publics et privés ont remporté 8 des 10 plus grosses adjudications l'année dernière. C'est qu'exposer un nouveau Monet, Modigliani ou autre, ça rapporte en produits dérivés et autres.

Et puis on vend aussi bien un Léonard de Vinci à 450 millions de dollars qu'une collection de casques de Formule 1, ou que  les robes Yves Saint Laurent de Catherine Deneuve. Patrick Drahi doit se dire aussi que l'art, c'est plus solide que la presse !  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Économie Arts et Spectacles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants