2 min de lecture Sacs

Le cuir Texier séduit jusqu'en Russie depuis de 60 ans

REPLAY - En 1951, naissait la maison Texier, spécialiste des sacs en cuir, et toujours dans le coup, après des déboires financiers en 2015.

Bénédicte Tassart Éco Tassart Bénédicte Tassart
>
L'info éco du jour du 04 février 2017 Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
et La rédaction numérique de RTL

La santé du cuir se porte mieux. Grâce notamment au travail permanent d'entreprises françaises dont le savoir-faire n'est plus à vanter. Exemple avec la maison Texier, fondée en 1951 par Louis Texier. Il a imaginé à l'époque un sac fabriqué avec des chutes de cuir, un sac patchwork en quelque sorte qu'il vendait sur les marchés. Puis il a installé à Vitré, en Ille-et-Vilaine, son premier atelier de maroquinerie pour hommes. Par la suite, Marcel Texier a développé l'affaire. Au final, dans les années 1990, l'entreprise Texier, c'était tout de même 400 salariés. Son frère a continué l'histoire mais les difficultés se font de plus en plus sentir. En 2015, Texier est repris à la barre du Tribunal de Commerce de Rennes par le groupe Renaissance.

Résultat : aujourd'hui, parmi la centaine de salariés que compte l'entreprise, sept personnes ont été réembauchées qui étaient d'anciens ouvriers licenciés à l'époque du redressement judiciaire. Et puis avec une nouvelle styliste,  Texier tente de trouver son créneau avec des sacs de qualité, en cuir italien,  fabriqués dans des ateliers de découpe du cuir et de montage de pièces comme on en trouve chez les marques de luxe. La cible ? Ces clientes qui sont prêtes à dépenser pour un sac de qualité mais pas au niveau du luxe. "On fait le grand écart" soupire Philippe Ohanessian, nouveau patron de l'entreprise à tout juste 28 ans. "On rogne sur les coûts et en ce moment on prépare la nouvelle collection pour l'automne prochain". Des sacs toujours à la ligne classique mais avec des tons forestiers, des tons terreux : du cassis, du grenat, du sapin.

De l'importance de l'international

Surtout, Texier compte faire de l'export un nouveau relais de croissance pour l'avenir. C'est pour cela que Philippe Ohanessian entretient une bonne relation notamment avec la Russie, où Texier séduit. L'entreprise française a perçé sur le territoire après la chute du Mur de Berlin. Aujourd'hui, la filiale russe a certes fermé, mais les femmes de là-bas aiment encore cette marque, même si elles n'achètent pas tout à fait les mêmes produits que les Françaises. Ces dames privilégient les modèles de sacs stylés, un peu plus fantaisistes. À l'heure actuelle, environ 10% du chiffre d'affaires de Texier se fait à l'export. D'où l'intérêt de maintenir sa présence en Russie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sacs Russie Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants