1 min de lecture Fiscalité

Impôts : pourquoi vous pourriez avoir à rendre l'argent reçu ce mardi

ÉCLAIRAGE - Près de 9 millions de foyers fiscaux reçoivent le versement des avances pour les crédits d'impôts, ce mardi 15 janvier. Soit un virement de 627 euros en moyenne, selon le gouvernement.

Une femme réglant ses impôts sur le revenu (illustration)
Une femme réglant ses impôts sur le revenu (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et Claire Gaveau

Le prélèvement à la source franchit une nouvelle étape ce mardi 15 janvier avec le versement des avances pour les crédits d'impôts. Une opération à valeur de test pour la réforme, tant la mécanique des acomptes s'annonce complexe.

Pas moins de 5,5 milliards d'euros doivent être versés par l'administration fiscale aux 8,8 millions de contribuables bénéficiant de crédits ou réductions d'impôts. Soit un virement de 627 euros en moyenne par foyer fiscal.

Pour des raisons pratiques, les avances ont été limitées aux dépenses "récurrentes", comme l'emploi d'un salarié à domicile, les dons aux associations ou les investissements locatifs. Le crédit d'impôt transition énergétique (CITE), la réduction d'impôt liée à la souscription au capital d'une PME ou l'investissement DOM dans le logement social, considérés comme occasionnels, ne sont donc pas concernés.

Attention cependant, la somme versée aujourd'hui pourrait malgré tout être réclamée dans les mois à venir en cas de trop-perçu. En effet, les Français concernés par ce versement vont recevoir une somme basée sur la déclaration de revenus de 2017

Un remboursement en septembre

À lire aussi
Politique fiscale : les classes moyennes favorisées par le gouvernement pouvoir d'achat
Politique fiscale : les classes moyennes favorisées par le gouvernement

Berçy estime qu'a priori les contribuables n'ont pas modifié les montants de leurs dons ou le nombre d'heures de ménage ou de garde enfant sur l'année écoulée. Or, si les dépenses ont été arrêtées ou allégées en 2018, la somme perçue sera donc trop importante. Il s'agit alors d'un trop-perçu que le fisc réclamera en septembre prochain, une fois les crédits d'impôt 2018 déclarés.

Pour la grande majorité des Français, l'argent est directement versé sur les comptes bancaires. Pour les 345.000 contribuables qui n'ont pas transmis au fisc leurs coordonnées bancaires, il sera envoyé par lettres-chèques d'ici la fin du mois de janvier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fiscalité Impôts Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants