1 min de lecture La France et ses artisans

Astrid, maréchal-ferrant : "Si on fait une erreur, on peut rendre un cheval boiteux"

CHRONIQUE - Passionnée de chevaux, Astrid Cantrel est maréchal-ferrant dans le Calvados. Un métier qui requiert une bonne condition physique.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
Astrid, maréchal-ferrant : "C'est un métier extrêmement physique" Crédit Image : RTL / Armelle Lévy | Crédit Média : Armelle Lévy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Depuis 18 ans, Astrid Cantrel parcourt les champs et les centres équestres pour s'occuper des pieds des chevaux. Avec une pince énorme et une grosse lime, elle taille la corne du pied de l'animal. C'est seulement après qu'elle pose un fer à cheval. 

S'adapter à l'animal

"Pour des chevaux de compétition, il faut réitérer l'opération toutes les six semaines. Pour les chevaux de loisir, on peut attendre deux mois, mais guère plus", explique-t-elle. 

Elle doit vraiment s'adapter à l'animal. Si c'est un âne qui reste aux champs, elle va juste nettoyer le pied et bien le parer (trois à quatre fois par an). Si c'est un cheval de course, il faut qu'il soit bien paré et bien ferré, sans quoi sa carrière sera ruinée. 

Le métier de maréchal-ferrant impose d'être constamment plié en deux
Le métier de maréchal-ferrant impose d'être constamment plié en deux Crédit : RTL / Armelle Lévy

Des fers à cheval, il y en a des plus ou moins longs, plus ou moins épais. Il faut savoir les choisir et les poser. Cela s'apprend avec une formation de maréchalerie en trois ans. "Si on fait une erreur, on peut rendre un cheval boiteux", affirme Astrid Cantrel. "Toute la difficulté tient à faire tenir des fers sans blesser ni gêner l'animal".

Je conseille de faire un stage avant la formation

Astrid Cantrel, maréchal-ferrant
Partager la citation
À lire aussi
Jean-Marc produit différentes huiles vierges artisans
Jean-Marc Montegottero, huilier : "J'adore faire l'huile de noisette"

Maréchal-ferrant est un métier tellement physique que l'on ne peut guère l'exercer plus de 18 ans. "Je conseille aux personnes qui souhaitent faire cette formation de réaliser un stage au préalable", indique-t-elle. Outre l'animal, qui peut être apeuré ou faire sa forte tête, la tâche impose d'être plié en deux à longueur de journée. Il faut aussi conjuguer avec les insectes, notamment l'été, et le froid en hiver.

La France compte 1.719 artisans maréchaux-ferrants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France et ses artisans Artisanat Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants