1 min de lecture Carlos Ghosn

Affaire Ghosn : "C'est 100 millions qui ont disparu", estime Pierre-Henri Leroy sur RTL

INVITÉ RTL - Au lendemain de l'Assemblée Générale de Renault, Pierre-Henri Leroy, président de Proxinvest, qui conseille des actionnaires du constructeur automobile, revient sur l'ère Carlos Ghosn.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Affaire Ghosn : "C'est 100 millions qui ont disparu" chez Renault, estime Pierre-Henri Leroy sur RTL Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Pierre
Thomas Pierre et Yves Calvi

Comment se porte Renault au lendemain d'une Assemblée générale décisive ? Mercredi 12 juin, son président Jean-Dominique Senard a été adoubé par les actionnaires, son entrée au conseil d'administration a été ratifiée à 90,88%, alors même que la stratégie du constructeur automobile français posait grandement question. 

Jean-Dominique Sénard serait donc bien l'homme de la situation. "Pour moi, il n'y a pas photo. C'est un niveau d'expertise, de compétences, d’intégrité qui est absolument exceptionnel", estime sur RTL Pierre-Henri Leroy, président de Proxinvest, qui conseille des actionnaires du constructeur automobile. 

A contrario, l'ancien PDG Carlos Ghosn était un homme qui ne rassurait plus, selon lui, ces mêmes actionnaires. "Il est évident que depuis 10 ans nous étions très inquiets dans le cas de Carlos Ghosn". 

"Carlos Ghosn, on aurait dû l'empêcher"

À lire aussi
Carlos Ghosn, le 6 mars 2019. justice
Mariage au château de Versailles : le domicile de Carlos Ghosn perquisitionné

Après la révélations de ces malversations, un audit interne mené conjointement par Renault et Nissan au sein de leur filiale RNBV a identifié 11 millions d'euros de dépenses suspectes engagées par l'ancien patron de l'alliance franco-japonaise. Une somme largement sous-estimée pour Pierre-Henri Leroy. "C'est 100 millions (d'euros) qui ont disparu", affirme-t-il. "À l'échelle de Renault, c'est, paraît-il, pas grand chose". 

La responsabilité n'incombe d'ailleurs pas qu'à l'ancien grand patron, selon lui. "Carlos Ghosn, on aurait dû l'empêcher. (...) Les commissaires aux comptes n'ont pas fait leur boulot. (...) Mais les administrateurs n'ont plus", accuse le président de Proxinvest. "La chaîne des responsabilités est formidable" pour le conseiller qui parle d'un "problème systémique". "Complicité est un mot fort puisqu'il n'y a pas de culpabilité aujourd'hui. Mais ma conviction personnelle est que c'est de la complicité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carlos Ghosn Renault Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797838736
Affaire Ghosn : "C'est 100 millions qui ont disparu", estime Pierre-Henri Leroy sur RTL
Affaire Ghosn : "C'est 100 millions qui ont disparu", estime Pierre-Henri Leroy sur RTL
INVITÉ RTL - Au lendemain de l'Assemblée Générale de Renault, Pierre-Henri Leroy, président de Proxinvest, qui conseille des actionnaires du constructeur automobile, revient sur l'ère Carlos Ghosn.
https://www.rtl.fr/actu/conso/affaire-ghosn-c-est-100-millions-qui-ont-disparu-chez-renault-estime-pierre-henri-leroy-sur-rtl-7797838736
2019-06-13 09:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/K2lYMYfJ8eb3duh-45zPBg/330v220-2/online/image/2019/0527/7797715843_le-siege-de-renault-a-boulogne-billancourt.jpg