1 min de lecture Chambéry

Chambéry : "L'enfant est mort dans les 4 heures qui ont suivi la pose d'une poche" dit le père d'une victime

RÉACTION - Le décès du petit Matteo, survenu le 12 mars dernier, présenterait de "troublantes ressemblances" avec ceux des trois autres nourrissons morts en décembre.

La maternité de l'hôpital de Chambéry le 4 janvier 2014
La maternité de l'hôpital de Chambéry le 4 janvier 2014 Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Le juge d'instruction et l'hôpital de Chambéry ont l'air sûrs d'eux. Il semblerait que le petit Matteo, décédé au mois de mars, disposait d'un tableau clinique très proche de celui de notre fille Emilie". Antoine Tessier, le père de la fillette, peine à masquer son incompréhension puisque de l'avis même des médecins le décès du petit Matteo le 12 mars dernier présente de troublantes ressemblances avec ceux des trois autres nourrissons morts en décembre. 

L'enfant est décédé dans les quatre heures qui ont suivi l'installation d'une poche

Antoine Tessier
Partager la citation

Comme Chloé Théo, Emilie, Matteo a été nourri par une poche fournie par le laboratoire Marette, son état de santé s'est dégradé brutalement. "Il s'agissait d'un enfant né avec cinq semaines d'avance, qui était en réanimation pour un problème d'immaturité pulmonaire, et qui est décédé dans les quatre heures qui ont suivi l'installation d'une poche" souligne le père d'Emilie. 

La poche utilisée au mois de mars n'a pas été conservée

La justice devrait se pencher sur ce nouveau cas avec toutefois une difficulté majeure dans la mesure où la poche utilisée au mois de mars n'a pas été conservée, il est donc impossible de l'analyser. La justice veut désormais savoir si la contamination des poches a touché d'autres nourrissons avant la mise en circulation des lots incriminés à l'hôpital de Chambéry où se concentre pour le moment tous les cas. Néanmoins, les recherches devraient probablement être étendues à tous les hôpitaux qui ont fait appel au laboratoire Marette. 

L'enjeu est de taille pour les enquêteurs qui veulent désormais savoir si d'autres décès, jusque ici inexpliqués, pourraient avoir un lien avec ces poches contaminées. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Une voiture passe devant un radar (illustration) faits divers
Savoie : au volant à 12 ans, il provoque deux accidents en deux jours


    

Lire la suite
Chambéry Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants