1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Variant brésilien : "On ne peut pas fermer" les frontières, prévient un constitutionnaliste
1 min de lecture

Variant brésilien : "On ne peut pas fermer" les frontières, prévient un constitutionnaliste

INVITÉ RTL - Jean-Philippe Derosier, constitutionnaliste, s'exprime sur la demande de certains politiques de suspendre les vols avec le Brésil en raison de la présence d'un variant virulent dans ce pays.

Un avion Ryanair (illustration)
Un avion Ryanair (illustration)
Crédit : Tobias SCHWARZ / AFP
Variant brésilien : "On ne peut pas fermer totalement les frontières", prévient un juriste
04:01
invité 12h30
04:01
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière
Animateur

La France n’a pas suspendu ses vols en provenance du Brésil, malgré la présence dans ce pays du variant brésilien, tandis que d'autres pays l'ont fait. Damien Abad, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, a récemment demander la fermeture des liaisons aériennes avec le Brésil, mais est-ce faisable ? Jean-Philippe Derosier, constitutionnaliste donne son éclairage.


"Les frontières sont déjà fermées. Le gouvernement communique sur le sujet et la position officielle c'est que les frontières extra-européennes sont fermées mais l'espace Schengen demeure ouvert. On ne peut pas les fermer totalement, on ne peut pas interdire à des personnes qui ont un motif valable de rentrer sur le territoire, notamment s'il s'agit des ressortissants français sauf à passer un cap extrême qui entacherait les relations diplomatiques avec le Brésil. Si la France fermait totalement ses frontières, et personnellement je ne trouve pas cela souhaitable, ce serait dans un cas extrême", prévient le juriste.

Quant à la possibilité d'imposer une quarantaine aux passagers venus du Brésil, "c'est déjà en vigueur", note le juriste. "La loi permet les placements en quarantaine sauf que ce doit être des mesures individuelles. S'agissant des mesures d'enfermement, il faut apprécier au cas par cas", selon Jean-Philippe Derosier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/