1 min de lecture Coronavirus

Vaccin contre le coronavirus : Philippe Martin demande de territorialiser et d'élargir les critères

INVITÉ RTL - Philippe Martin, président du Conseil départemental du Gers souhaite que les critères de vaccination contre le coronavirus soient élargis.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Vaccin contre le coronavirus : Philippe Martin demande de territorialiser et d'élargir les critères Crédit Image : Lionel BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par William Vuillez

Faut-il rendre la vaccination contre le coronavirus accessible à un plus grand nombre ? C'est ce que réclament plusieurs élus comme dans le Gers, où 820 rendez-vous seulement ont été pris dans le vaccinodrome, alors que 2.000 doses sont disponibles. "On est un département qui a un taux d'incidence très bas, le plus bas de la région, un des plus bas de France. Donc il y a un ralentissement de la demande", nous explique Philippe Martin, président du Conseil départemental du Gers.

"Il y a quelque chose d'incroyable et d'un peu choquant, de se dire qu'on a été obligé de ne pas décongeler 1.200 doses parce que nous n'avions que 820 rendez-vous. Samedi prochain, le centre sera à nouveau ouvert et au jour où je vous parle, nous avons moins de 900 réservations", regrette-t-il précisant que les doses sont "congelées ou décongelées, on ne les perd pas". 

Vers une territorialisation ?

"En deux jours, on ne va pas vacciner 2.000 personnes qui auraient pu l'être. Aujourd'hui, 60% des gens qui nous appellent sont des gens de moins de 60 ans à qui on est obligé de dire non", dit l'élu alors qu'il pourrait y avoir des décisions rapides de territorialisation. "Ce serait une décision de bon sens. On ne peut pas arrêter une stratégie vaccinale au plan national uniquement sur le système D".

"L'État doit constater la situation, se dire qu'il y a une possibilité et accroître la vaccination. C'est quand même idiot qu'en une semaine, 2.000 personnes qui auraient pu être vaccinées ne le seront pas sous prétexte qu'elles ne rentrent pas dans les critères". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants