2 min de lecture Santé

Michel Cymes : "Des spermatozoïdes modifiés pour traiter le cancer de l'utérus"

Le médecin Michel Cymes nous explique pourquoi et comment les spermatozoïdes pourraient servir à autre chose qu'à faire des enfants. En laboratoire, des chercheurs ont libéré du sperme piraté pour cibler directement les tumeurs du cancer de l’utérus.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Michel Cymes : "Des spermatozoïdes modifiés pour traiter le cancer de l'utérus" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Les spermatozoïdes pourraient être utilisés pour lutter contre le cancer du col de l'utérus, qui touche quelque 3.000 femmes et cause quelque 1.000 décès par an en France.

La promesse découle des travaux réalisés par les chercheurs allemands d'un institut de Leibniz. Leur découverte a été jugée suffisamment sérieuse pour être publiée.

L'un des problèmes majeurs de la chimiothérapie, c'est l'avalanche d'effets secondaires endurés par les patients. Cela va des nausées aux vomissements en passant par la fatigue, et j'en passe.

À lire aussi
Comment surmonter l'épreuve de la ménopause ? femmes
Ménopause : "Il y a un moyen de transformer cette épreuve en chance" dit Cymes

Pourquoi ? Parce qu'avec la chimiothérapie, il est difficile de faire dans le détail. Elle touche les cellules cancéreuse, mais aussi les cellules saines. Tout ce qui peut contribuer à mieux cibler le traitement est bon à prendre.

Un anti-cancéreux déposé dans les cellules malades

D'après les chercheurs allemands, on peut se servir des spermatozoïdes pour transporter la chimiothérapie à l'endroit où elle est nécessaire, et uniquement à cet endroit-là. Les spermatozoïdes sont particulièrement mobiles. Ils sont capables de remonter l'appareil génital féminin, ils connaissent parfaitement le chemin.

Ils savent tout aussi parfaitement traverser la membrane d'une cellule. Je dirais même que c'est leur métier de base, puisque c'est ce qu'ils font avec l'ovule. L'idée des chercheurs a été de modifier les spermatozoïdes, de les équiper d'un anti-cancéreux pour aller le déposer dans les cellules malades.

Un micro-harnais contenant du fer

Comment ont-ils trouvé le bon chemin ? C'est la que les chercheurs sont malins. Ils ont équipé les spermatozoïdes d'un micro-harnais contenant du fer. Je vous passe les détails de la combine, mais grâce à un dispositif électromagnétique les spermatozoïdes ont été amenés jusqu'à la tumeur.

Et là carton plein, ou presque : en trois jours, 87% des cellules cancéreuses avaient été touchées. L'expérience n'a été testée qu'en laboratoire, mais elle est prometteuse.

Le vaccin contre le cancer de l'utérus n'est-il pas plus efficace que de trafiquer les spermatozoïdes ? Ce vaccin c'est de la prophylaxie, pour éviter les cancers. Là on est dans le traitement, quand il y a déjà des cellules cancéreuses. Cela dit c'est bien de parler du vaccin, qui protège contre 70% des cancers du col de l'utérus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792065743
Michel Cymes : "Des spermatozoïdes modifiés pour traiter le cancer de l'utérus"
Michel Cymes : "Des spermatozoïdes modifiés pour traiter le cancer de l'utérus"
Le médecin Michel Cymes nous explique pourquoi et comment les spermatozoïdes pourraient servir à autre chose qu'à faire des enfants. En laboratoire, des chercheurs ont libéré du sperme piraté pour cibler directement les tumeurs du cancer de l’utérus.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-des-spermatozoides-modifies-pour-traiter-le-cancer-de-l-uterus-7792065743
2018-01-31 11:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SX2j-gp4ZuWeOP6VRI4NxA/330v220-2/online/image/2018/0131/7792068660_un-spermatozoide-illustration.jpg