1 min de lecture Société

Levothyrox : le Técaps, nouveau médicament pour la thyroïde, bientôt sur le marché

Un nouveau traitement thyroïdien vient d’obtenir l’autorisation de l’ANSM, après les nombreuses plaintes de malades concernant la nouvelle formule du Levothyrox.

>
Levothyrox : le Técaps, nouveau médicament pour la thyroïde, bientôt sur le marché Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
et La rédaction numérique de RTL

L'autorisation a été octroyée cette semaine par l'Agence nationale de sécurité du médicament. Le Técaps sera bientôt disponible pour les malades de la thyroïde. Une aubaine pour les 3 millions de patients en France, voire une délivrance pour tous ceux qui subissent depuis des mois les effets indésirables de la dernière formule du Levothyrox, commercialisée par le laboratoire Merck. Ce nouveau Técaps a déjà fait ses preuves à l'étranger.

Ce médicament est sur le marché dans une dizaine de pays européens et aux États-Unis depuis six ans. Les malades français l’attendaient depuis des mois. Sa particularité : il est sous la forme d’une capsule molle en gélatine qui contient le principe actif et pratiquement pas d’excipients. Son arrivée vient concurrencer un peu plus le monopole du laboratoire Merck et de son Levothyrox. 

Depuis la fin de l’année 2017 deux autres substituts thyroïdiens ont été mis sur le marché. Avec l’arrivée du Técaps les malades auront donc le choix en tout entre cinq médicaments, dont un sous forme de gouttes pour les enfants. L’ancienne formule du Levothyrox revenue sur le marché début octobre à la demande des associations de malades est, elle, amenée à disparaître. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Scandale Médicaments
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants