1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. États-Unis : Walmart arrête de vendre des cigarettes électroniques
1 min de lecture

États-Unis : Walmart arrête de vendre des cigarettes électroniques

La décision du géant de la distribution intervient deux jours après que l'Etat de New York a emboîté le pas du Michigan pour interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées.

Illustration d'un supermarché Walmart en Californie
Illustration d'un supermarché Walmart en Californie
Crédit : Frederic J. BROWN / AFP

Après New York et le Michigan, c'est au tour du géant américain Walmart d'annoncer vendredi qu'il allait cesser de vendre aux États-Unis les cigarettes électroniques, accusées d'inciter les jeunes à vapoter avec, à la clef, un fort risque de dépendance à la nicotine.

Cette décision prendra effet une fois écoulés les stocks actuels, a précisé le numéro 1 mondial de la distribution, dans un courriel. "Au vu de la complexité et de l'incertitude croissantes entourant la réglementation des cigarettes électroniques aux niveaux fédéral, des Etats, et local, nous allons cesser la vente des produits électroniques contenant de la nicotine sur les sites américains Walmart et Sam's Club", a déclaré un porte-parole. Sam's Club est la marque des magasins de gros du groupe de l'Arkansas (sud).

"Nous finaliserons ce désengagement une fois qu'on aura écoulé les inventaires actuels", a-t-il ajouté. La décision de Walmart intervient deux jours après que l'Etat de New York a emboîté le pas du Michigan pour interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées.

Vers une interdiction fédérale

L'administration Trump a également annoncé le 11 septembre qu'une mesure similaire serait prise dans les prochains mois au niveau fédéral. Les cigarettes électroniques sont à l'origine d'une épidémie récente de maladies pulmonaires aux Etats-Unis, selon les autorités sanitaires fédérales.

À lire aussi

Le nombre total de personnes malades du vapotage est de 530 cas confirmés et probables, et de sept décès, selon les derniers chiffres des Centres de contrôle et de prévention des maladies. La cause exacte de ces maladies n'est toujours pas connue.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/