1 min de lecture Société

Le caleçon serait meilleur pour la santé des spermatozoïdes que les slip et boxer

Selon une étude publiée par la revue "Human Reproduction" jeudi 9 août, les hommes qui veulent devenir père feraient mieux de porter le caleçon plutôt que des sous-vêtements serrés, pour favoriser la production de spermatozoïdes.

Les caleçons seraient meilleurs que les slips et boxers pour avoir des enfants selon une étude
Les caleçons seraient meilleurs que les slips et boxers pour avoir des enfants selon une étude Crédit : BAO FEIFEI/CHINE NOUVELLE/SIPA
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
et AFP

"Les hommes qui portent des caleçons ont des concentrations en spermatozoïdes plus élevées que ceux qui portent des sous-vêtements plus moulants". Voilà le message d'une étude publiée jeudi 9 août dans la revu scientifique Human Reproduction.

En d'autres termes, les hommes qui utilisent des caleçons plutôt que des slips ou des boxers auront une "concentration en spermatozoïdes plus élevée", ils auront plus de chance d'avoir des enfants. Plus les testicules "respirent", mieux ils fonctionnent.

Une analyse déjà connue, mais cette étude vient confirmer ces soupçons avec une plus grande rigueur. Cette conclusion provient de spermogrammes réalisés par 656 hommes entre 2000 et 2017, dans le service d'assistance à la procréation du Massachusetts General Hospital à Boston (États-Unis). 

À lire aussi
La Caverne du Dragon, dans l'Aisne, en novembre 1998 Histoire de France
1917 : la Caverne du Dragon, à portée de souffle

L'étude "est la première à dépasser l'accent mis traditionnellement sur la qualité du sperme et à comprendre des données sur une multitude d'indicateurs du fonctionnement testiculaire, tels que les hormones de la reproduction et les dégâts sur l'ADN du sperme", a avancé Human Reproduction. 

Éviter les vêtements trop moulants en général

Les sujets de l'étude ont indiqué ce qu'ils portaient le plus souvent. Pour 53% c'était des caleçons, pour 47% des sous-vêtements plus serrés (boxer court ou boxer long, slip moulant ou autre). En ajustant avec d'autres facteurs pouvant influencer la qualité du sperme (état de santé, niveau d'activité physique, tabagisme, etc.), les adeptes du caleçon avaient 33% de spermatozoïdes mobiles en plus. 

Par ailleurs, ceux qui portent des sous-vêtements serrés secrètent plus d'hormone folliculo-stimulante (FSH), qui stimule la production de spermatozoïdes. D'après les chercheurs, le corps compense ainsi une température trop élevée pour les testicules

"La production de sperme nécessite une température de 3 à 4°C inférieure à celle du reste du corps", a rappelé un professeur en médecine de la reproduction de l'université d'Édimbourg (Royaume-Uni), Richard Sharpe, cité par Science Media Centre.

 Lui et d'autres experts donnent d'autres conseils : éviter de porter des pantalons moulants, de passer trop de temps assis, et de prendre des bains très chauds.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794378760
Le caleçon serait meilleur pour la santé des spermatozoïdes que les slip et boxer
Le caleçon serait meilleur pour la santé des spermatozoïdes que les slip et boxer
Selon une étude publiée par la revue "Human Reproduction" jeudi 9 août, les hommes qui veulent devenir père feraient mieux de porter le caleçon plutôt que des sous-vêtements serrés, pour favoriser la production de spermatozoïdes.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/le-calecon-serait-meilleur-pour-la-sante-des-spermatozoides-que-les-slip-et-boxer-7794378760
2018-08-09 17:32:40
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dm5plnwIlK8ZhE3F79wxNw/330v220-2/online/image/2018/0809/7794378800_les-calecons-seraient-meilleurs-que-les-slips-et-boxers-pour-avoir-des-enfants-selon-une-etude.jpg