1 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : la patinoire d’Alès réquisitionnée en chambre funéraire pour face à la surmortalité

À Alès dans le Gard, l’épidémie de coronavirus a provoqué une hausse significative du nombre de décès. Pour y faire face, la patinoire publique de la ville a été transformée en chambre froide.

Un service de réanimation en Belgique le 22 octobre 2020 (illustration)
Un service de réanimation en Belgique le 22 octobre 2020 (illustration) Crédit : Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

La mortalité due à l’épidémie de coronavirus est en forte hausse à Alès dans le Gard. Afin de se préparer à une saturation des pompes funèbres, la patinoire de la ville a été réquisitionnée en chambre funéraire jeudi 5 novembre.

D’après les derniers chiffres du centre hospitalier d’Alès Cévennes (Chac), 21 personnes sont décédées depuis le début de la deuxième vague, soit dix victimes de plus que pendant la première. Selon les informations de Midi Libre, l'hôpital se veut rassurant en indiquant que la morgue n’est pas saturée et qu’actuellement la patinoire ne sert à conserver les corps. Le président d’Alès Agglo Christophe Rivenq indique qu’au printemps "la patinoire avait déjà été maintenue en glace au cas où."

Pourtant avec l’accélération de l’épidémie de Covid-19, des corps pourraient arriver dans les prochains jours dans la patinoire d’Alès. Selon nos confrères de La Dépêche, des draps noirs ont commencé à être installés pour recouvrir les différentes entrées de la patinoire.   

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants