1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : que sait-on du variant indien et de sa dangerosité ?
1 min de lecture

Coronavirus : que sait-on du variant indien et de sa dangerosité ?

Le variant indien, pas encore détecté en France métropolitaine, l'a été dans plusieurs pays européens. Que sait-on de lui et de sa dangerosité ?

Le variant indien est-il dangereux ?
Le variant indien est-il dangereux ?
Crédit : TAUSEEF MUSTAFA / AFP
Coronavirus : que sait-on du variant indien et de sa dangerosité ?
01:47
Odile Pouget - édité par Charline Vergne

Les États-Unis et le Royaume-Uni vont envoyer une aide d'urgence en Inde, avec des réserves d'oxygène, tout comme l'Union européenne. 350.000 personnes ont été contaminées, là-bas, durant la seule journée de ce dimanche 25 avril. C'est un record mondial. On meurt même à l'entrée des hôpitaux et l'on s'interroge sur ce nouveau variant indien. Faisons le point : que sait-on de lui et de sa dangerosité ?

Son nom scientifique est B1617. Il a été détecté, pour la première fois, en octobre dernier, dans l'État indien du Maharashtra. Pour l'instant, il est loin de s'imposer par rapport aux autres variants, puisqu'il ne représente aujourd'hui en Inde que 15 à 20% des échantillons séquencés. Mais, c'est vrai que son côté "double mutant" préoccupe les scientifiques. On l'appelle comme ça, car il est porteur d'une double mutation. 

Un variant, mais deux mutations

La première mutation pourrait faire en sorte qu'il soit plus résistant aux vaccins existants ; mais pour l'instant, rien n'est prouvé. La seconde mutation, pourrait être associée à une augmentation de la transmission. Il serait donc plus contagieux, mais sans doute moins que le variant britannique. Une étude est en cours. Ces deux mutations, on les connaît bien, mais c'est la première fois qu'on les observe ensemble, sur un variant avec une diffusion importante.

Ce variant indien n'a pas encore été détecté en France métropolitaine, mais il a déjà été détecté en Grande-Bretagne (avec moins d'une centaine de cas), en Espagne, en Italie, en Allemagne, en Suisse et en Belgique. Dans ce dernier pays, il a été détecté sur un groupe d'étudiants indiens, qui a transité par Roissy, le 12 avril dernier. Il vient d'être classé par Santé publique France, dans la catégorie des variants "à suivre", nécessitant une surveillance renforcée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/