2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : le futur vaccin est-il dangereux ?

La pause de certains essais cliniques prouvent-ils que le futur vaccin contre la Covid-19 est dangereux ?

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : le futur vaccin est-il dangereux ? Crédit Image : MLADEN ANTONOV / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par William Vuillez

Mardi, le groupe américain Johnson & Johnson annonçait une pause dans la dernière phase de son essai clinique concernant un vaccin contre la Covid-19 en raison de l’apparition d’une maladie inexpliquée chez un patient. Un autre laboratoire, Eli Lilly, a annoncé à son tour la suspension d'un essai clinique de son traitement expérimental aux anticorps contre la Covid-19. 

Les raisons de sécurité qui ont conduit à cette décision n'ont pas été détaillées. Mais voilà du miel pour les anti-vaccins ultra radicaux. Toute la journée de mercredi sur les réseaux sociaux, ça dénonçait, ça hurlait, ça revendiquait le fait que les vaccins ne marcheront jamais contre le virus, que le processus même de vaccin est une chose mauvaise et certains sont très bien renseignés. Comme cet homme sur Twitter qui se dit patriote et écrit : "Les vaccins Covid-19 provoquent l'épuisement des participants volontaires à l'essai pendant une journée, des dents fissurées, des maux de tête et une forte fièvre", en citant une source américaine inconnue, mais très bien renseignée. 

Alors, angoisse ? Inquiétude ? Le remède pire que le mal ? Au contraire, cette pause est plutôt rassurante, elle montre que malgré les demandes pressantes de certains dirigeants, les groupes pharmaceutiques respectent le protocole imposé, un sprint certes mais un sprint de fond.

176 candidats-vaccins en cours de développement

Il y a quatre phases de test et à chaque phase, on augmente le nombre de volontaires. C’est justement à ça que sert les tests, à tester. Des événements indésirables graves sont "une composante attendue de toute étude clinique, spécialement les études d’ampleur", a indiqué Johnson & Johnson au Huffpost. En effet, dans cet essai clinique, le vaccin est administré à des dizaines de milliers de personnes. Un chiffre nécessaire pour pouvoir s’assurer avec certitude, d’un effet bénéfique du vaccin face à la Covid-19.

À lire aussi
Une poche de plasma en Chine, à Wuhan, le 18 février 2020 coronavirus
Coronavirus : le traitement par plasma de convalescents, pas si efficace ?

Avec un tel nombre de participants, le risque qu’une personne soit malade sans lien avec le vaccin n’est pas inexistant. Il n’est pas impossible que des effets secondaires graves existent en très faible proportion et sans essais cliniques, impossible de savoir. En septembre, les essais cliniques du candidat vaccin contre la Covid-19 développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford, considéré comme l’un des plus prometteurs, avaient également été interrompus après qu’un participant britannique a développé une pathologie inexpliquée.

Ces essais ont repris au Japon début octobre mais pas encore aux États-Unis. Selon un pointage de l'OMS effectué début septembre, un total de 176 candidats-vaccins sont en cours de développement dans le monde, dont 34 sont au stade des essais cliniques, ce qui signifie qu'ils ont commencé à être testés sur des humains. 

" Un vaccin ça prend du temps"

Quand Donald Trump souhaite un vaccin avant la présidentielle américaine, c’est une provocation pour les anti-vaccins car cela suggère que les laboratoires pourraient s’affranchir de tous protocoles. Même chose avec Vladimir Poutine qui a annoncé mercredi un deuxième vaccin russe dont on ne connaît rien. En septembre, les patrons de neuf sociétés pharmaceutiques, dont Johnson & Johnson et AstraZeneca, se sont engagés à "ne déposer une demande d’autorisation, ou d’autorisation en urgence, qu’après avoir démontré la sûreté et l’efficacité du vaccin dans le cadre d’un essai clinique de phase 3". Un vaccin ça prend du temps. Quand une pause s’impose, ce n’est jamais mauvais.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Vaccin Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants