1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : la vidéo "choc" du gouvernement divise les internautes

Le spot préventif, publié sur Twitter par le ministère de la Santé, alerte sur l’importance du respect des règles de distanciation sociale pour protéger son entourage de l’épidémie de coronavirus.

Capture d'écran de la vidéo "On peut tous être touchés", publiée sur le compte Twitter du ministère de la Santé, le 12 septembre 2020.
Capture d'écran de la vidéo "On peut tous être touchés", publiée sur le compte Twitter du ministère de la Santé, le 12 septembre 2020. Crédit : Ministère de la Santé
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Une publication coup de poing pour alerter la population sur la responsabilité individuelle dans la propagation de l’épidémie de coronavirus, qui a atteint un record de 10.000 nouveaux cas dépistés en 24 heures en France, jeudi dernier. 

Dans cette vidéo intitulée "On peut tous être touchés", le ministère de la Santé a voulu frapper fort : la trame met en scène une mère de famille, contaminée après un anniversaire avec ses proches. On la voit à la fin de la séquence, prise en charge à l’hôpital pour une forme sévère de la maladie

"Ne pas respecter les gestes barrières, c’est prendre des risques, pour soi et pour ses proches. On peut tous être touchés. Alors, on doit tous se protéger", prévient la légende de la vidéo publiée sur Twitter, samedi 12 septembre. Alors que le regain de l’épidémie inquiète les autorités, la sensibilisation aux gestes barrière et aux mesures sanitaires est au cœur des débats. S'il s'agit d'un spot "choc", pour Marlène Schiappa, il est culpabilisateur pour d’autres. 

Il faut faire quelque chose, on nous interdit tout tout

Un internaute réagit au spot publié sur le compte Twitter du ministère de la Santé
Partager la citation

Les premiers retours des internautes sont mitigés : nombreux sont ceux qui dénoncent une vidéo anxiogène "menaçante". Certains n'hésitent pas à pointer du doigt "un message de propagande pour déshumaniser la population". 

À lire aussi
Les portes fermées du parc Disneyland le premier jour de la fermeture des parcs à thème Disneyland et Disney California Adventure le 14 mars 2020 aux États-Unis. Coronavirus États-Unis
États-Unis : Disney supprime 28.000 emplois à cause de la crise sanitaire

"Aucune terreur ne stoppera les relations familiales, amicales, amoureuses, et leurs manifestations humaines", ou "Il faut faire quelque chose, on nous interdit tout tout", peut-on lire parmi les nombreuses réactions sur Twitter.  

Malgré les critiques, les pouvoirs publics entendent bien renforcer la sensibilisation aux mesures sanitaires, alors que l'épidémie poursuit inexorablement sa propagation. D’autant que de plus en plus de manifestations "anticorona" se multiplient en Europe : des milliers de protestataires remettent en question les restrictions sanitaires liées à la pandémie, notamment le port du masque. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Maladie Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants