1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : à Marseille, les marins-pompiers traquent le Covid-19 dans l'air

VU DANS LA PRESSE - À Marseille, les marins pompiers se sont associés à une entreprise de biotechnologie afin d'analyser l'air et les surfaces de multiples lieux publics.

Un marin pompier à Marseille (illustration)
Un marin pompier à Marseille (illustration) Crédit : Christophe SIMON / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Y a-t-il des traces du coronavirus dans l'environnement, l'air que nous respirons, ou encore sur les surfaces publiques ? C'est ce qu'ont cherché à savoir les marins-pompiers de Marseille en s'associant à l'entreprise de biotechnologie C4Diagnostics, relate Le Parisien, pour créer un programme s'appelant Comete (Covid-19 Marseille Environnemental Testing).


Grâce à un "biocollecteur" qui permet d'aspirer 600 litres d'air ambiant par minute, et à des écouvillons qui contrôlent les surfaces, mille prélèvements ont déjà été effectués. Ils devraient doubler, puis se multiplier par quatre prochainement. 

Une fois le prélèvement effectué, c'est la start-up C4Diagnostics qui fournit les résultats. Les premiers se sont révélés positifs dans 4 à 5% des cas, mais ne rendent pas compte des lieux publics essentiels de la cité phocéenne puisqu'ils ont été réalisés dans des casernes ou sur du matériel des marins-pompiers afin de valider le processus. 

Pour le président de la start-up marseillaise Younes Lazrak qui s'est exprimée au Parisien, il est quand même "rassurant de voir qu'aujourd'hui tous les prélèvements d'air se sont révélés négatifs et que les zones contaminées restent à la portion congrue". Les prochains tests seront donc plus étendus et toucheront plus de zones centrales de la ville. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Pompiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants