2 min de lecture Cancer

Cancer : le traitement révolutionnaire CAR-T dans deux hôpitaux parisiens

Les hôpitaux Saint-Louis et Robert-Debré viennent d’être labellisés pour la prise en charge et le traitement des patients par cellules CAR-T. Un traitement considéré comme révolutionnaire par de nombreux spécialistes.

Les cellules des patients doivent être modifiées en laboratoire
Les cellules des patients doivent être modifiées en laboratoire Crédit : SAUL LOEB / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

L'hôpital Saint-Louis et l'hôpital Robert-Debré, situés à Paris, "viennent d'être labellisés pour la prise en charge et le traitement des patients par cellules CAR-T", a annoncé l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

Les deux établissements vont ainsi pouvoir proposer aux patients cette thérapie génique pour lutter contre certains cancers du sang, "notamment les lymphomes B agressifs (lymphome diffus à grandes cellules B) et la leucémie aigue lymphoblastique". Des cancers qui touchent à la fois les enfants et les adultes. 

Une thérapie rendue possible depuis que l'agence française du médicament a délivré en juillet dernier une autorisation temporaire d’utilisation pour deux produits américains, Kymriah (Novartis) et Yescarta (Gilead).

À lire aussi
Prise de sang (illustration) médecine
Cancer : "40% des cas peuvent être détectés dans le sang", dit Patrizia Paterlini-Bréchot

Le traitement par les cellules CAR-T (Chimeric Antigen Receptor T-cells) utilise une technologie qui se sert des propres cellules immunitaires génétiquement modifiées du patient pour détruire des cellules tumorales.

Un taux de rémission à trois ans de 83%

Les deux hôpitaux ont participé aux protocoles expérimentaux¿: une trentaine de patients y ont été soignés depuis deux ans. Et les résultats sont encourageants, selon le rapport publié en février 2018 dans le New England Journal of Medicine.

"Grâce à cette thérapeutique, le taux de rémission à trois ans des patients, enfants ou jeunes adultes (jusqu'à 25 ans) avec une leucémie aiguë réfractaire au traitement est de 83% contre 15% avec les traitements classiques. Pour les patients souffrant d'un lymphome diffus à grandes cellules B réfractaire, le taux de rémission complète à 15 mois est de 40% contre 5 à 10% avec une chimiothérapie conventionnelle", détaille l'AP-HP dans son communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer Hôpitaux Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794427287
Cancer : le traitement révolutionnaire CAR-T dans deux hôpitaux parisiens
Cancer : le traitement révolutionnaire CAR-T dans deux hôpitaux parisiens
Les hôpitaux Saint-Louis et Robert-Debré viennent d’être labellisés pour la prise en charge et le traitement des patients par cellules CAR-T. Un traitement considéré comme révolutionnaire par de nombreux spécialistes.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/cancer-le-traitement-revolutionnaire-car-t-dans-deux-hopitaux-parisiens-7794427287
2018-08-15 01:34:11
https://cdn-media.rtl.fr/cache/A3E-NG7uPbYQFnwR2AdWpw/330v220-2/online/image/2018/0810/7794385362_les-cellules-des-patients-doivent-etre-modifiees-en-laboratoire.jpg