1 min de lecture Médicaments

Antibiotiques : pourquoi la consommation excessive est un problème de santé publique

Bruno Coignard, directeur du service des maladies infectieuses de Santé Publique France, explique que l'usage abusé d'antibiotique représente au moins 5.500 décès par an.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Antibiotiques : pourquoi une consommation excessive est un problème de santé publique Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Esther Serrajordia

Les antibiotiques qui sauvent tant de vies pourraient devenir un fléau si on les consomme de manière déraisonnable. Pour en parler, Bruno Coignard est l'invité d'Yves Calvi sur RTL Matin. Directeur du service des maladies infectieuses de Santé Publique France, il réagit à une bonne nouvelle. En l'espace de 10 ans, la consommation d'antibiotique a baissé de 15%

Pour Bruno Coignard, cette baisse vient à la fois des patients et des médecins. "Les patients sont peut-être moins demandeurs des antibiotiques, ça fait moins de 10 ans qu'on leur dit 'les antibiotiques c'est pas automatique' mais il faut continuer car aujourd'hui deux tiers savent que les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les infections virale", déclare-t-il.

Mais comment expliquer que la France se soit jetée dans les bras des antibiotiques ? Selon lui, c'est "culturel". "On consomme trois fois plus de médicaments en France qu'aux Pays-Bas alors que la fréquence des infections dans ces deux pays est à priori la même", affirme Bruno Coignard. Les pays latins et du sud de l'Europe consomment ainsi plus de médicaments que les autres. 

Un problème de santé publique

L'usage abusif d'antibiotiques est un problème de santé publique. Cela représente entre 120.000 et 150.000 infections par an et au moins 5.500 décès. Dans un rapport de l'année dernière, l'OCDE estime que si aucun effort n'est fait pour réduire la consommation d'antibiotiques, 238.000 personnes pourraient mourir d'ici 2050

À lire aussi
Les bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques. Santé
Japon : deux bactéries résistantes auraient tué 8.000 personnes entre 2011 et 2017

À l'occasion de la semaine mondiale des bons usages des antibiotiques, il est donc urgent de continuer à réduire notre consommation, conclut Bruno Coignard. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Santé Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants