4 min de lecture Cinéma

"Justice League" : faut-il s'inquiéter des reshoots du film ?

La production du film qui sortira le 15 novembre 2017 a nécessité deux mois de tournage supplémentaires. Un procédé qui peut sembler cohérent, Joss Whedon ayant remplacé Zack Snyder derrière la caméra.

L'équipe de la Justice League
L'équipe de la Justice League Crédit : Warner Bros
Manon Bricard
Manon Bricard
Journaliste

On en sait plus sur le tournage de Justice League, qui a dû composer avec des reshoots. Alors que le film s'est déjà doté de plusieurs bande-annonces dévoilant de nombreuses images, le long-métrage produit par Warner Bros. Pictures et tiré de l'univers DC a dû repartir dans une deuxième phase de tournage durant deux mois.

Le magazine américain Variety en dit plus sur cette opération de grande ampleur. La production a choisi d'installer ses caméras à Londres et Los Angeles. 25 millions de dollars auraient été dépensés pour ce procédé bien familier des fans de DC Comics.

À lire aussi
Le compositeur français Éric Serra Cinéma
Éric Serra s'invite à la Seine Musicale pour les 30 ans du "Grand Bleu"

Si le processus des reshoots est relativement courant au cinéma, cette nouvelle inquiète malgré tous les fans et attise de nombreux bruits de couloir. Plusieurs rumeurs parlent en effet de "reshoots intensifs", ce qui signifierait que plusieurs scènes pourront être grandement modifiées, comme ça a pu être le cas sur Suicide Squad ou Batman V Superman dans un passé récent.

>
Justice League - Comic-Con Sneak Peek [HD]

Des reshoots nécessaires après le changement de réalisateur

L'usage de ce processus n'est pourtant pas surprenant lorsque l'on connaît l'histoire particulière de la production : Zack Snyder (Batman V Superman) a dû quitter la production du film après la mort tragique de sa fille, comme l'avait révélé le cinéaste au Hollywood Reporter. Après avoir essayé de s'acharner au boulot pour s'éloigner de cette épreuve, il a finalement confié son besoin de se retirer pour rester auprès de sa famille.

C'est finalement Joss Whedon, réalisateur des deux premiers Avengers (Marvel), qui a pris le relais, refusant pourtant d'être crédité comme "co-réalisateur". Si ce dernier a toujours indiqué suivre à la lettre les indications laissées par son ami, il semble pourtant cohérent que son apport à la superproduction ne soit pas négligeable.

Aquaman, Wonder Woman, The Flash et Cyborg dans la bande-annonce de Justice League
Aquaman, Wonder Woman, The Flash et Cyborg dans la bande-annonce de Justice League Crédit : Warner Bros. Pictures

Selon Variety, ces semaines de tournage supplémentaires auraient servi à muscler les dialogues, ce que Joss Whedon sait très bien faire. Si les morceaux tournés par Zack Snyder resteraient utilisables, le réalisateur de Buffy contre les Vampires travaillerait sur des connexions entre les scènes déjà en boîte afin de régler quelques problèmes de cohérences.

Un procédé qui pose parfois problème

Mais ces semaines supplémentaires de tournage ont apporté leur lot de complications sur le plateau de Justice League, comme le précise le magazine américain. Les acteurs, comme Ezra Miller (Flash) ou Henri Cavill (Superman) étant engagé sur d'autres projets, les plannings ont donc dû être bousculés. 

L'interprète du Kryptonien avait prévu de terminer le tournage du sixième volet de Mission : Impossible. L'acteur a donc dû jongler entre les deux productions et garder la moustache de son personnage de MI6 tout en interprétant le super-héros imberbe. Celle-ci sera enlevée en post-production. Ces problèmes d'emploi du temps ont par ailleurs suscité quelques tensions au sein des studios.

DC Comics est habitué aux reshoots

Si les apports de Joss Whedon semblent prometteurs sur le papier, les fans préfèrent rester prudents. Entrer dans une seconde phase de tournage est rarement bon signe. C'est même désormais devenu synonyme de problèmes de production. Les studios repassent derrière le travail accompli par l'équipe du film, changeant des plans, des passages de l'histoire ou ajoutant des scènes. DC Comics reste adepte du processus, et cela n'a pas toujours été couronné de succès.

Batman V Superman : l'Aube de la Justice avait dû sacrifier de nombreuses scènes à cause de sa longueur et partir en reshoot. Les modifications rapides apportées par le studio ont donné naissance à une intrigue surchargée et brouillonne. Les curieux ont pu découvrir la version longue en DVD après sa sortie au cinéma, éclaircissant de nombreux éléments.

via GIPHY

Sorti quelques mois plus tard, Suicide Squad a subi le même traitement. Plusieurs scènes ont été coupées, le montage a été refait dans la précipitation et trois semaines de tournage ont été ajoutées à la dernière minute, afin d'ajouter davantage d'humour et d'action. 

Résultat : le film a profondément déçu, ne sachant pas quelle tonalité choisir entre le drame et la comédie, alors que les "super méchants" ne tiennent pas leur promesse. Pour beaucoup, la mainmise du studio sur le long-métrage est l'une des raisons de cet échec critique.

Un processus qui rencontre parfois un grand succès

Au contraire, Wonder Woman, le petit dernier de DC Comics, a été projeté au cinéma dans sa version complète. Aucune scène n'a été coupée, le film restant fidèle au scénario original. Seule une seule scène a dû être ajoutée, présente dans le script original et enlevée lors du premier tournage.

Et le succès a été au rendez-vous : moins d'un mois après sa sortie, le long métrage consacré à l'amazone a dépassé dès le premier week-end de sa sortie les 100 millions de dollars de recettes aux États-Unis. Depuis, la superproduction séduit le public, qui continue de se rendre en masse au cinéma pour découvrir les aventures de la super-héroïne.

via GIPHY

La phase de reshoot reste toutefois une étape habituelle pour des blockbusters de cette ampleur et peut fonctionner. Rogue One était en effet reparti en tournage car la production n'était pas convaincue par certaines scènes ni par la tonalité générale du film.

Un pari gagnant, le long-métrage dérivé de l'univers Star Wars ayant eu un gros succès au box-office tout en séduisant critiques et fidèles de la saga. World War Z a également connu le même succès critique malgré les semaines de reshoot. Il ne reste qu'à patienter jusqu'au 15 novembre pour découvrir si ces semaines de tournage seront fructueuses pour le film réunissant Wonder Woman, Batman, Flash et Aquaman.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Dc Comics Super
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789509908
"Justice League" : faut-il s'inquiéter des reshoots du film ?
"Justice League" : faut-il s'inquiéter des reshoots du film ?
La production du film qui sortira le 15 novembre 2017 a nécessité deux mois de tournage supplémentaires. Un procédé qui peut sembler cohérent, Joss Whedon ayant remplacé Zack Snyder derrière la caméra.
http://www.rtl.fr/culture/super/justice-league-faut-il-s-inquieter-des-reshoots-du-film-7789509908
2017-07-28 09:35:00
http://media.rtl.fr/cache/OiCP8w3kycECJcicCteZUw/330v220-2/online/image/2016/1018/7785341897_justice-league.jpg