3 min de lecture Laissez-vous tenter

"Saturday Night Fever" fait danser le Palais des sports avec Fauve Hautot

Deux idées sorties pour ce vendredi 24 février, la comédie musicale inspirée du film de John Badhman, et "Priscilla, folle du désert", qui commence ce 25 février.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Deux comédies musicales à l'affiche ce vendredi 24 février Crédit Image : Facebook / "Saturday Night Fever" | Crédit Média : Steven Bellery | Durée : | Date : La page de l'émission
StevenBelleryRTL
Steven Bellery
Journaliste RTL

Deux comédies musicales viennent d'ouvrir leurs portes au public ce mois-ci à Paris. Deux adaptations de films à succès. On démarre avec Saturday Night Fever au Palais des Sports. Adaptée du film de John Badhman sorti en avril 1978, la comédie musicale nous transporte dans le quartier de Brooklyn à New York. Tony Manero s'ennuie dans son job, en a marre de ses parents et passe tous ses samedis soirs à L'Odyssée 2001, une boîte branchée où il va croiser Stéphanie. Leur point commun ? Ils dansent comme des dieux. Leurs différences ? Elles sont innombrables.

C'est un concours de danse qui va rapprocher Tony et Stéphanie. Saturday Night Fever, c'est deux heures de bonne humeur. Des tableaux chorégraphiques déments et une bande-son irrésistible composée de six tubes des Bee Gees. La bonne idée ? On sort de l'histoire régulièrement avec des apartés du narrateur. Souvent drôles, décalées, il donne un cours de danse en début de deuxième acte, par exemple. Ce maître de cérémonie est incarné par l’impeccable Gwendal Marimoutou, vu dans Résiste l'an dernier.

C'est un spectacle très énergique, joyeux, j'adore !

Fauve Hautot
Partager la citation

Et il y a d'autres visages connus dans Saturday Night Fever, à commencer par Fauve Hautot, électrique et brûlante dans le rôle de Stéphanie. La danseuse qui brille dans Danse avec les stars sur TF1, a accepté ce nouveau défi notamment pour la richesse chorégraphique du show. "La musique des Bee Gees est quand même hyper solaire, je savais qu'on allait aller dans un spectacle très énergique, joyeux, j'adore, il faut envoyer la sauce quoi", s'enthousiasme Fauve.

À lire aussi
Grand Corps Malade s'est entouré de dix artistes pour son disque musique
Grand Corps Malade s'aventure sur le terrain du chant avec "Plan B"

Les téléspectateurs de TF1 auront le plaisir également de retrouver Stéphan Rizon, vainqueur de la saison 1 de The Voice, dans un contre-emploi vocal très judicieux. "Je n'ai pas la même voix que Barry Gibb ou ses compagnons, j'ai une voix plus puissante, un peu plus pleine, je suis une espèce de crooner donc ça n'est pas le répertoire très aigu des Bee Gees, mais ça n'empêche pas de le faire quand même", explique l'artiste.

Saturday Night Fever, c'est au Palais des Sports de Paris jusqu'au 30 avril et en tournée dès le 13 mai. Les prix ? De 31 à 89 euros. Les plus ? L'énergie, les chorégraphies endiablées et ça chante d'enfer. Les moins ? Pas d'orchestre. Les chanteurs disparaissent parfois au profit de morceaux enregistrés sur bande. Et un niveau de jeu globalement moyen.

>
Saturday Night Fever : Bande annonce

"Priscilla, folle du désert", un voyage d'amour, d'amitié et de tolérance

Priscilla, folle du désert, ça commence demain au Casino de Paris. RTL a assisté aux répétitions cette semaine. Adaptée du film australien de Stephan Elliott sorti en 1994 et à l'image de Saturday Night Fever, Priscilla, folle du désert est un vrai Jukebox, mis en scène par Philippe Hersen. Un spectacle conçu avec des chansons qui existaient déjà. Nous sommes en 1994, à Sydney en Australie. Une drag-queen décide de partir en road-trip à la recherche de son fils. Il embarque avec lui deux amis : une transsexuelle et une autre drag-queen. 

Ils prennent place dans un bus qu'ils vont baptiser "Priscilla". Evidemment, la virée sera cocasse. Le show est bourrée de tubes, avec notamment le tube de Cyndi Lauper, Girls Just Want To Have Fun. Ou What's Love Got To Do With It, ce titre de Tina Turner repris par Kania Allard, formidable Dolores dans Sister Act au théâtre Mogador il y a 5 ans.

>
I LOVE THE NIGHTLIFE (Priscilla Folle du Désert)

Ça chante bien, le casting est soigné. Le bus "Priscilla" sera vraiment sur scène, ce qui est vraiment bluffant. On le verra littéralement traverser l'Australie grâce à des vidéos hautes-définitions. Derrière sa légèreté, la comédie musicale prend des airs de voyages initiatiques où se mêleront amour, amitié, tolérance, questionnements sur le sens de la vie. Le tout saupoudré de tableaux musicaux dans chaque ville étape. Le niveau de danse est assez élevé, et les costumes, vraiment dingues. Bon, il faut aimer les plumes. 

Quelques bémols - une fois de plus, nous avons vu que des répétitions - mais les parties jouées, de comédie ne sont pas transcendantes. Il n'y a pas de musiciens sur scène, dommage. Priscilla, folle du désert, la comédie musicale démarre vendredi 25 février, et sera au Casino de Paris jusqu'au 6 mai. La tournée démarre le 20 octobre à Amiens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous tenter Comédie musicale Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787400371
"Saturday Night Fever" fait danser le Palais des sports avec Fauve Hautot
"Saturday Night Fever" fait danser le Palais des sports avec Fauve Hautot
Deux idées sorties pour ce vendredi 24 février, la comédie musicale inspirée du film de John Badhman, et "Priscilla, folle du désert", qui commence ce 25 février.
http://www.rtl.fr/culture/musique/saturday-night-fever-deux-heures-de-bonne-humeur-au-palais-des-sports-a-paris-7787400371
2017-02-24 10:04:00
http://media.rtl.fr/cache/V4uR8JITZ6zQRQxQ6c2cEQ/330v220-2/online/image/2017/0224/7787401703_saturday-night-fever-au-casino-de-paris.jpg