3 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Les coachs de 'The Voice' ont une absence de curiosité sidérante"

ÉDITO - La journaliste s'agace des choix de Mika, Florent Pagny, Zazie et M. Pokora dans le télé-crochet de TF1. Les coachs ne se sont pas retournés sur plusieurs "voix" au talent indéniable.

Julie Manet, 18 ans, candidate de "The Voice" 2017, n'a pas réussi à convaincre les coachs
Julie Manet, 18 ans, candidate de "The Voice" 2017, n'a pas réussi à convaincre les coachs Crédit : Capture TF1.fr
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

On reparle de The Voice ? Moi aussi je vais donner de la voix. Non comme candidate, mais comme téléspectatrice. Une téléspectatrice globalement ulcérée par les coachs samedi 18 mars. Comment la bande des quatre a-t-elle pu passer à côté de Julie Manet, 18 ans ? Un tout petit bout de très jolie fille au visage mat et pur que le public, comme le jury, écoute d'abord sans images. Sauf que "à l'aveugle ou pas", il "voit vite clair". Dès la première note de Who's Lovin' You des Jackson 5, il y a coup de cœur et coup au cœur. 

Quelle façon splendide de tenir la note. Sur l'échelle de Richter des beaux organes vocaux allant du joli filet aux tessitures hors normes, Julie entre dans la catégorie "voix d'exception". Sans forcer, elle "envoie", comme on dit. Et on reçoit. C'est somptueux. Que les coachs ne se retournent pas est non seulement incompréhensible, mais scandaleux. À la limite du sabotage. D'autant que, dès la première minute, ils s'avouent sidérés par la perfection de sa prestation. 

Une voix "trop parfaite" ?

Et ? Et quoi ? Et bien rien ! Incroyable mais vrai. Ils se regardent avec autant d'expression qu'un mérou sorti de l'eau, balbutiant "C'est parfait". "C'est trop parfait" ajoute Zazie qui, parfois, comme on dit, n'en "loupe pas une". Mais c'est Florent Pagny, qui me déçoit le plus à cet instant précis. Alors qu'on approche de la fin du temps imparti pour chaque "exhibition", le voilà qui s'exclame douloureusement "ne me dis pas qu'on n'appuie pas". Ben si, et c'est effectivement une injustice qui frise la faute professionnelle. 

À lire aussi
La salle dans laquelle les nominations ont été annoncée pour la cérémonie des Golden Globes séries
Golden Globes 2018 : la liste complète des nominations, catégorie par catgéorie

D'autant que pour s'auto-disculper, ils déclarent : "On sent trop la technique... pas assez l'émotion". Foutage de gueule de nos grandes gueules. Car, de la même façon qu'ils sont là pour "apprendre" la technique à ceux qui en manquent, ils peuvent "insuffler-de-l'émotion" à une artiste "en herbe". À condition qu'elle en ait besoin, ce qui reste à prouver. Le public enthousiaste ne s'y trompe d'ailleurs pas ! C'est là que nos mousquetaires commettent une dernière bourde : alors que le règlement les autorise à discuter avec un participant qui ne les a pas "retournés", ils ne le font pas pour elle. Ils ont pourtant compris qu'elle était très jeune. 

Cette absence de curiosité est pour moi sidérante. Tout comme leur abus de l'expression "c'est trop parfait", qu'ils emploient déjà une heure plus tôt pour Marie Goudier. À 19 ans, elle chante du Goldman, façon "nouvelle comédie musicale à la française" c'est vrai, mais le timbre est là. 

C'est eux qui sont timbrés de l'ignorer, avouant là-aussi "pourquoi on se retourne pas alors qu'elle a tout ?". On se le demande. C'est peut-être trop scolaire, trop "banc de l'école", mais eux se mettent sur le banc-de-touche en ignorant un "incroyable talent" qui doit seulement apprendre à nuancer, à "déchanter" en somme. 

Le jury se serait-il retourné sur Édith Piaf ?

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Est-ce que je leur reproche tout et son contraire ? Non. Merci ainsi, à Mika et Pagny de s'être retournés sur Guylaine, 40 ans, standardiste et chanteuse lyrique autodidacte, aussi décalée dans ce concours qu'un petit pois dans un tarama. Merci aussi pour la petite Lucie de Normandie, voix quasiment aussi belle que celle de Marie. Vont-ils se retourner, on ne sait plus? Si, les 4 pivotent, et cette jeune fille de 18 ans prouve ensuite qu'elle est aussi sensée que sensible en choisissant comme "prof" Florent Pagny La voix, plutôt que "Matt à l'oeil bleu fond de piscine". 

Elle refuse le "générationnel". Pour finir, mention spéciale à Juliette, 18 ans également, qui ose "le français" en interprétant d'une voix très grave du Bertignac, puis du Dick Rivers. Si ce n'est pas la preuve d'une très forte personnalité se fichant des modes, ça ! Qu'elle en soit remerciée. Mais au fait, petite question de conclusion : le jury se serait-il retourné sur Édith Piaf ? N'aurait-elle pas fini sur une "voix"... de garage ? Je pose la question.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Isabelle Morini-Bosc Editos
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787747505
Isabelle Morini-Bosc : "Les coachs de 'The Voice' ont une absence de curiosité sidérante"
Isabelle Morini-Bosc : "Les coachs de 'The Voice' ont une absence de curiosité sidérante"
ÉDITO - La journaliste s'agace des choix de Mika, Florent Pagny, Zazie et M. Pokora dans le télé-crochet de TF1. Les coachs ne se sont pas retournés sur plusieurs "voix" au talent indéniable.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-les-coachs-de-the-voice-ont-une-absence-de-curiosite-siderante-7787747505
2017-03-20 19:37:00
http://media.rtl.fr/cache/5AbwSgV1DNasQB7RORye3w/330v220-2/online/image/2017/0320/7787747922_julie-manet-18-ans-candidate-de-the-voice-2017-n-a-pas-reussi-a-convaincre-le-jury.JPG