3 min de lecture Emmanuel Macron

Le journal de 18h : Macron a prononcé un discours sur sa politique sociale

Ce mercredi 13 juin, le chef de l'État a prononcé un discours très attendu à la Mutualité de Montpellier après ses déclarations polémiques sur les aides sociales "qui coûtent un pognon de dingue", selon lui.

Générique 1 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le journal de 18h : Emmanuel Macron a prononcé un discours sur sa politique sociale Crédit Image : CHRISTOPHE ENA / POOL / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Il parle d'une révolution de la protection sociale. Emmanuel Macron a prononcé ce mercredi 13 juin matin un discours très attendu devant le 42ème congrès de la Mutualité à Montpellier. Le chef de l'État avait annoncé la couleur dans une vidéo informelle mise en ligne hier soir. Il y expliquait sans prendre de gant que "les aides sociales coûtent un pognon de dingue et que les gens sont toujours aussi pauvres". En langage discours, ça donne ceci : "La solution n'est pas de dépenser toujours plus d'argent". Pour Emmanuel Macron, l'aide aux plus défavorisés, ça passe d'abord par le reste à charge zéro.

Il a promis que les lunettes et des prothèses auditives totalement prises en charge d'ici 2021. Tout ne sera pas gratuit et il y a des risques d'explosion des cotisations de mutuelle, mais cette annonce a été l'occasion d 'une photo entre ministère de la Santé et professionnels.

Le chef de l'État est allé plus loin pour démontrer qu'il n'est pas le Président des riches. Le président a annoncé une loi pour prendre en charge les personnes handicapées et dépendantes d'ici 2019. Il estime qu'il faudra réformer tout le fonctionnement des professionnels de santé. Emmanuel Macron veut mettre en place un plan pour les plus démunis.

À lire aussi
Macron Bruxelles
Le journal de 18h - Migrants : "La France n'a de leçon à recevoir de personne", dit Macron

Une attaque de trop pour François Hollande

Reste que sa phrase-choc sur "le pognon" dépensé en aides sociales passe très mal. À droite, on critique surtout la forme. À gauche, on critique aussi le fond et cette idée que les pauvres reçoivent trop d'aides. Pour l'ancien Président François Hollande, c'est une attaque de trop. "Le mieux c'est que l'on arrête d'ajouter à toutes ces souffrances de nos compatriotes, des interrogations sur leur avenir", a déclaré l'ancien chef de l'État au micro d'RTL. Il ne veut pas "viser les pauvres". 

À écouter également dans ce journal :

- Intempéries : Il ne pleut plus, mais le mal est fait : les cours d'eau sont en crue, notamment dans les Pyrénées. Ce mercredi soir, 12 départements restent en alerte aux inondations. La nuit dernière, l'eau a envahi les rues de plusieurs communes du côté de Salies-de-Béarn. La ville a été inondée à 65%. Non loin de là, à Peyrehorade, 200 habitants ont dû être évacués. Le Gave de Pau et le Gave d'Oloron sont en train d'atteindre leur pic de crue. 

- Le Pen : Jean-Marie Le Pen hospitalisé ce mercredi à cause d'un "état de fatigue générale". Le fondateur du Front national devrait être hospitalisé jusqu'à lundi "au moins". L'ancien dirigeant politique devait se rendre ce mercredi à la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour assister son procès pour provocation à la haine ou à la violence et pour injure publique

- Aquarius : Le ton monte entre la France et l'Italie autour du sort de l'Aquarius. Le gouvernement italien populiste a refusé d'accueillir le bateau humanitaire et les quelques 600 migrants qu'il transporte. C'est finalement l'Espagne qui va s'en charger. Mais la France a cru bon de dénoncer hier le cynisme et l'irresponsabilité des Italiens et depuis, c'est l'escalade. À tel point que la France a dû calmer le jeu. La France est "attachée au dialogue et à la coopération" avec l'Italie sur la gestion de la crise migratoire, a affirmé mercredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères. 

- Panne à Saint-Lazare : Une panne de signalisation assez exceptionnelle a paralysé le trafic pendant plusieurs heures, d'où une pagaille assez exceptionnelle aussi. Saint-Lazare, c'est la deuxième gare de France, près de 500.000 voyageurs chaque jour. La SNCF a annoncé la reprise progressive du trafic dans la matinée. 

- Grève SNCF : Ce mercredi, c'est aussi la 30ème journée de la grève contre la réforme ferroviaire, avec un taux de grévistes au plus bas depuis début avril. L'Assemblée doit voter définitivement le texte ce soir, avant le Sénat demain. L'intersyndicale est réunie en ce moment-même pour décider si elle poursuit ou pas le mouvement pendant les épreuves du bac la semaine prochaine. Une grève censée durer jusqu'au 28 juin

- Coupe du Monde 2018 : Hier soir, à cette heure-ci, on s'inquiétait pour Kylian Mbappé. Il vient de donner de ses nouvelles. Le jeune attaquant a dû quitter l'entraînement hier après un choc avec son coéquipier Adil Rami. Il était touché à la cheville. Mbappé a rassuré sur sa participation au premier match ce mercredi en conférence de presse. "Je suis bien à 100%", a-t-il dit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Social Discours
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793739343
Le journal de 18h : Macron a prononcé un discours sur sa politique sociale
Le journal de 18h : Macron a prononcé un discours sur sa politique sociale
Ce mercredi 13 juin, le chef de l'État a prononcé un discours très attendu à la Mutualité de Montpellier après ses déclarations polémiques sur les aides sociales "qui coûtent un pognon de dingue", selon lui.
http://www.rtl.fr/actu/politique/le-journal-de-18h-emmanuel-macron-a-prononce-un-discours-sur-sa-politique-sociale-7793739343
2018-06-13 18:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7HTsezqDNWXw2RzjbvlJMg/330v220-2/online/image/2018/0514/7793374210_emmanuel-macron-a-rouen-le-5-avril-2018.jpg