2 min de lecture Santé

Michel Cymes fait la promotion du tango pour lutter contre Parkinson

La pratique régulière du tango permettrait de réduire les effets de la maladie de Parkinson.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Michel Cymes fait la promotion du tango pour lutter contre la maladie de Parkinson Crédit Image : AFP / EITAN ABRAMOVICH | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
Michel Cymes
Michel Cymes et Loïc Farge

Les danseurs de tango augmentent leurs chances de contrôler les symptômes de la maladie de Parkinson - qui touche plus de 100.000 personnes en France, et qu'on ne sait toujours pas guérir. Pour l'instant, aucune étude scientifique n'est en mesure de prouver les choses. Mais les témoignages des malades et les observations des médecins au quotidien incitent à penser que la danse redonne joie et goût de vivre aux personnes touchées : moins de lenteur des mouvements, moins de raideur dans la posture, moins de tremblements.

À l'amélioration de ces symptômes moteurs s'ajoutent d'autres petits miracles. Les malades dorment mieux, marchent mieux, tombent moins souvent, ont un meilleur moral et retrouvent la confiance. S'il n'y a pas de preuve, il y a quand même ce qu'on pourrait appeler une intuition.

À lire aussi
Propecia : l'appel des victimes de ce médicament contre la calvitie santé
Propecia : des victimes de ce médicament contre la calvitie veulent plus de prévention

On sait que les malades de Parkinson ont un problème avec la production de dopamine. C'est un neurotransmetteur (une molécule sécrétée par le cerveau) qui est associé, pour dire rapidement, au plaisir de vivre. Or on sait que l'exercice physique favorise la production de dopamine. Les malades de Parkinson en mouvement agissent donc forcément sur ce mécanisme.

Trois pas en avant, deux pas en arrière...

Pourquoi la danse plutôt que le curling, le tir à l'arc ou même les fléchettes ? D'abord, rien ne dit que ces activités ne feraient pas de miracle (il faudrait essayer). Mais plus sérieusement, avec la danse on s'entraîne aux déplacements rapides. On anticipe certains mouvements, on veille en permanence à ne pas être déséquilibré, et surtout on est attentif à éviter les obstacles qui se trouvent sur le chemin. Tout cela maintient l'attention en éveil, la fait fonctionner a fortiori quand on danse le tango.

Avec le tango, il y a des pauses et des redémarrages. On apprend à relancer la machine. Trois pas en avant, deux pas en arrière : cela suffit à en faire une danse complexe, notamment au regard de tous les pas de côté. Sinon avec trois pas en avant et deux en arrière, vous allez tout droit et vous foncez dans le mur.

Si vous souhaitez vous initier au tango, allez faire un tour sur le site de l'association de France Parkinson. On y parle de la danse comme solution pour améliorer la qualité de vie des malades. Vous verrez qu'il existe des ateliers en France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecine Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790951763
Michel Cymes fait la promotion du tango pour lutter contre Parkinson
Michel Cymes fait la promotion du tango pour lutter contre Parkinson
La pratique régulière du tango permettrait de réduire les effets de la maladie de Parkinson.
http://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-fait-la-promotion-du-tango-pour-lutter-contre-la-maladie-de-parkinson-7790951763
2017-11-14 11:06:02
http://media.rtl.fr/cache/ibB4-GtnkggA0DWmpfVugw/330v220-2/online/image/2017/1114/7790954602_deux-danseurs-de-tango-illustration.jpg