1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. VIDÉOS - Comme Stéphane Ruffier, ces gardiens se sont loupés
2 min de lecture

VIDÉOS - Comme Stéphane Ruffier, ces gardiens se sont loupés

Dans la déroute stéphanoise face au PSG (5-0), le gardien de l’ASSE Stéphane Ruffier s’est fait remarquer, la faute à une bourde mémorable. Mais le portier international français n’est pas le seul à s’être mis en avant de la sorte. Revue d’effectif.

Stéphane Ruffier, le gardien de Saint-Etienne
Stéphane Ruffier, le gardien de Saint-Etienne
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

Une passe en retrait anodine et non-cadrée qui se transforme en but contre son camp, voici le malheureux épisode qu'a vécu Stéphane Ruffier dimanche soir au Parc des Princes. Une erreur magistrale qui pourrait rester dans les mémoires, à l'image de cinq gestes de ses illustres prédécesseurs.

Luis Arconada, une boulette pour l’Histoire

Brillant gardien de la Real Sociedad et d’une équipe d’Espagne qu’il a portée jusqu’en finale de l’Euro 1984, c’est pour une erreur que Luis Arconada est resté dans les annales. Bien placé sur un coup-franc de Michel Platini, le portier stoppe la balle, ou presque. Le ballon lui roule sous le corps pour terminer tranquillement sa course dans le but et offrir son premier trophée international à l’équipe de France. Un geste qui portera dès lors le nom de son auteur, une "Arconada".

Artur Boruc, trompé par un confrère

Alors que le coup d’envoi de la 10e journée du championnat anglais version 2013/2014 vient d’être donné entre Southampton et Stoke, le Polonais Artur Boruc se fait surprendre par un long dégagement de son homologue, Asmir Begovic (Stoke City), bien aidé par le vent. Résultat : un but express après seulement 13 secondes de jeu et une déclaration compatissante de son adversaire, "Je me sens mal pour Boruc".

Khalid El Askari, l’art de la célébration

La séance de tirs-au-but  est un exercice redouté par (presque) tous les gardiens. Alors quand il stoppe celui de son adversaire en Coupe du Maroc, Khalid El Askari exulte. Sauf que le dernier rempart du FAR de Rabat n’a pas totalement bloqué le ballon, qui continue sa course vers les filets. Les joueurs de Rabat finiront par s’incliner et El-Askari se retrouvera sur toutes les télés du monde.

David James, la relance mal assurée

À lire aussi

Devenu célèbre pour ses boulettes en tout genre, David James a largement participé à la mauvaise réputation des gardiens anglais. Surnommé Calamity James, le barbu a connu un de ses soirs de gloire en décembre 2008, lorsqu’il offrit un but à Misimovic l’attaquant de Wolfsburg, sur une passe ratée. Ces exploits répétés ne l’ont pourtant empêché de porter à plusieurs reprises le maillot de l’équipe d’Angleterre et de continuer à arpenter les pelouses du football professionnel en 2014, à 44 ans.

Andy Dibble, la victime expiatoire

Le grand Gallois restera pour longtemps la victime d’un but dont rêvent les meilleurs attaquants. Lors d’un match entre son équipe de Nottingham Forest et Manchester United, en 1990, le portier est contraint de s’incliner face à la malice de Gary Crosby, qui lui chipe le ballon dans les gants. Plus récemment, Thierry Henry, Ole-Gunnar Solskjaer ou Ronaldinho ont cherché à l’imiter. Sans succès puisque le geste est désormais interdit

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/