1 min de lecture Racisme

VIDÉO - Cible d'attaques racistes, un footballeur quitte le terrain en larmes

La scène s'est déroulée le 16 février au cours d'un derby serbe entre son équipe, le Partizan Belgrade, et le Rad Belgrade.

>
Incident na mecu Rad - Partizan Crédit Image : STR / AFP |
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Les images ont bel et bien été filmées en 2017. Le footballeur brésilien Everton Luiz, qui officie dans le club serbe du Partizan Belgrade, a quitté le terrain en pleurs après avoir été la cible d'attaques racistes au cours d'un match du championnat serbe qui opposait son équipe au Rad Belgrade. Si les confrontations sont réputées agressives, le milieu de terrain a cette fois dû faire face à des insultes ayant trait à sa couleur de peau, proférées par les supporters du camp adverse et saluées par leurs joueurs eux-mêmes

Au cours des 90 minutes de jeu, le joueur a fait face à des cris de singe, des insultes, mais également à une banderole insultante, comme le rapporte une chaîne de télévision locale. "Je n'ai pas pu cacher les larmes parce que j'essuyais des insultes racistes des tribunes pendant les 90 minutes", a-t-il expliqué à l'issue du match. Essayant de garder la tête haute au cours du temps de jeu, le footballeur a fini par craquer au moment du coup de sifflet final.

Je veux tout oublier le plus vite possible

Everton Luiz
Partager la citation

Les images visibles dans la vidéo ci-dessus montrent d'abord Everton Luiz répondant aux insultes, à un moment du jeu, des supporters du Rad Belgrade, en leur adressant un doigt d'honneur et en montrant les couleurs de son maillot.

Mais le footballeur s'est dit "davantage bouleversé par l'attitude des joueurs adverses qui, au lieu de calmer le jeu, soutenaient ce comportement". "Je veux tout oublier le plus vite possible", a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre. Finalement, les forces de l’ordre sont intervenues sur la pelouse. "C'est un retour dans la réalité du football serbe", a déploré l'entraîneur de Partizan, Marko Nikolic. Everton Luiz, effondré, a pu compter sur le soutien de ses camarades de jeu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Racisme Serbie Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants