1 min de lecture Paris suspects

Paris sportifs : le gardien de Montpellier Geoffrey Jourdren dans le viseur

Le Montpelliérain n'a pas respecté l'interdiction de de parier sur les compétitions de football professionnelles.

Geoffrey Jourdren le 24 janvier 2015 au stade de La Mosson à Montpellier.
Geoffrey Jourdren le 24 janvier 2015 au stade de La Mosson à Montpellier. Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le gardien de Montpellier risque une amende et plusieurs matchs de suspensionGeoffrey Jourdren sera convoqué prochainement par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). Il n'aurait pas respecté l’interdiction de paris sportifs sur les compétitions de la LFP, a-t-on appris ce vendredi 5 juin, de sources concordantes.

Toutefois, cette infraction n’entraîne aucun soupçon de fraude sur le déroulement des matchs et donc sur l'intégrité des compétitions.

Jourdren fait partie des dossiers dont la LFP a récemment révélé l'instruction par sa commission de discipline, indépendante. Aucun nom n'avait alors été donné, la LFP se contentant d'indiquer qu'il s'agit de 15 joueurs et 23 éducateurs de clubs. Aucun entraîneur de Ligue 1 n'est concerné. 

Cinq condamnations sévères

Lors d’une première procédure similaire, menée lors de la saison 2013/2014, les dossiers de 87 joueurs professionnels ont été instruits puis jugés. Cinq d'entre eux, les plus sévèrement punis, ont été sanctionnés d'une amende de 1.500 euros et de trois matchs de suspension avec sursis. 

À lire aussi
Un ballon de football (illustration) Paris suspects
Soupçons de match truqué à Viry-Châtillon : les langues se délient

Il s'agit notamment de Nicolas Pallois (la saison passée à Niort, Ligue 2, cette saison à Bordeaux), Anthony Le Tallec (Valenciennes, Ligue 2) et Emmanuel Imorou (la saison passée à Clermont, Ligue 2, cette saison à Caen).

Fichiers croisés

À propos de la nouvelle procédure, la Ligue expliqué que "les informations concernant les paris pris par les joueurs et les éducateurs ont été obtenues suite à une décision du conseil d'administration de la LFP du 18 décembre 2014 de mettre en oeuvre, conformément au décret du 22 octobre 2013, une procédure pour vérifier si les interdictions de paris étaient bien respectées."

"À l’occasion de cette deuxième procédure lancée en décembre dernier, le conseil d’administration de la LFP a décidé de croiser à nouveau les fichiers des parieurs détenus par l'Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne, NDLR) avec les fichiers des joueurs détenus par la FFF et la LFP, et d’élargir cette requête aux éducateurs, aux arbitres et aux délégués", a rappelé la Ligue. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris suspects Ligue 1 Conforama Paris sportifs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants