1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Olympique de Marseille : qui pour remplacer Bafétimbi Gomis ?
3 min de lecture

Olympique de Marseille : qui pour remplacer Bafétimbi Gomis ?

ÉCLAIRAGE - Touché au genou face à Nantes, le meilleur buteur olympien sera absent entre quatre et six semaines. Rudi Garcia doit trouver une solution dès samedi 18 février (17h) contre Rennes.

Bafétimbi Gomis sous les couleurs de Marseille en août 2016
Bafétimbi Gomis sous les couleurs de Marseille en août 2016
Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Bafétimbi Gomis sous les couleurs de Marseille en août 2016
Clinton Njie le 21 décembre 2016
Antoine Rabillard et Bouna Sarr le 28 janvier 2016
Aaron Leya Iseka face à Bordeaux le 30 octobre 2016
Rémy Cabella le 7 février 2016
Bafétimbi Gomis sous les couleurs de Marseille en août 2016 Crédits : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Clinton Njie le 21 décembre 2016 Crédits : Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP
Antoine Rabillard et Bouna Sarr le 28 janvier 2016 Crédits : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Aaron Leya Iseka face à Bordeaux le 30 octobre 2016 Crédits : Claude Paris/AP/SIPA
Rémy Cabella le 7 février 2016 Crédits : Claude Paris/AP/SIPA
1/1
Gregory Fortune
Gregory Fortune

66e minute, dimanche 12 février à Nantes. Bafétimbi Gomis, auteur d'un doublé qui ne sauvera pas l'OM de la défaite (3-2), doit quitter ses partenaires, grimaçant, la main sur le genou droit. Dès la conférence de presse d'après-match, Rudi Garcia reconnaît qu'il s'agit bien là de la "plus mauvaise de la soirée", au-delà de la défaite. Le verdict tombe le lendemain soir : rupture de ligament latéral interne. Indisponibilité comprise quatre à six semaines.

Au mieux, l'avant-centre de 31 ans manquera donc cinq rencontres : contre Rennes samedi 18 février, le Clasico face au PSG huit jours plus tard, le choc des 8es de finale de Coupe de France contre Monaco le mercredi 1er mars, un déplacement à Lorient le dimanche 5 et la réception d'Angers le vendredi 10. Au pire, il reviendra après la trêve internationale, début avril, pour les huit dernières journées de championnat. 

Or, cette saison, l'OM est clairement "Gomis dépendant". Pour sa première saison sous les couleurs phocéennes, l'ancien Stéphanois et Lyonnais a déjà atteint son meilleur total sur un exercice : 16 buts, ce qui le place au 3e rang du classement spécifique. C'est près de la moitié des 33 buts de son équipe. Derrière, Florian Thauvin émarge à 6 réalisations, Rolando et Clinton Njie à 3.

Aucun autre avant-centre de métier

L'effectif ne comporte aucun autre numéro 9 conjuguant formation à ce poste et expérience. Conscient du problème, lors du mercato hivernal, les dirigeants marseillais ont bien tenté d'attirer une doublure pour soulager "la panthère" en janvier. En vain. Rudi Garcia va donc devoir composer avec son effectif actuel, certes renforcé depuis début février par le retour de la CAN de Njie.

À écouter aussi

Le Camerounais, plus à l'aise dans un rôle de deuxième attaquant ou sur le côté gauche, a déjà pallié à l'absence de Gomis à une reprise cette saison, à Montpellier (12e journée). Résultat : un fiasco (défaite 3-1). Gomis a manqué une autre rencontre de Ligue 1 cette saison. À cinq reprises, il est sorti en cours de match, avant la 75e minute. Voici dans le détail les options alors retenues par Rudi Garcia (Franck Passi n'a jamais eu à s'en passer).

Sorti à la 53e minute contre Bordeaux (11e journée), Gomis cède sa place au jeune Aaron Leya Iseka, 19 ans. Le petit frère de Michy Batshuayi jouera également une mi-temps complète en pointe à Sochaux en Coupe de la Ligue avant de disparaître de la circulation, notamment en raison de son comportement. Garcia préfère lancer Bouna Sarr (25 ans) pour le dernier quart d'heure contre Lille et la dernière demi-heure à Bastia. Il le titularise à Metz, où l'OM ne marque pas et rechute à l'extérieur. Bilan de Sarr cette saison en L1 : aucun buts.

Match Sarr-Njie a priori

Rémy Cabella a lui aussi pris le relais de Gomis sur un fin de rencontre, lors d'une nouvelle déroute, à Monaco. L'ancien Montpelliérain avait eu droit à une grosse demi-heure. Pour être complet, trois autres attaquants au sens large apparaissent dans l'effectif professionnel de l'OM : Antoine Rabillard, 21 ans, 16 minutes disputées cette saison et un but l'an passé, et les méconnus Jérémie Porsan-Clémente (19 ans) et Samad Mouhammadou (22 ans).


Alarmiste au retour de Nantes, Garcia se voulait beaucoup plus optimiste à l'avant-veille de la réception de Rennes. "C'est à nous de nous adapter. Ceux qui joueront doivent en être capable". L'entraîneur assure "ne pas être sans solution", en évoquant notamment le 32e de finale de coupe de France, gagné en janvier à Toulouse avec Sarr en pointe. "C'est pour moi un match référence, où nous avions eu du mouvement et de la profondeur de jeu".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/