2 min de lecture Olympique Lyonnais

OL : Galtier, Favre, Vieira... Les noms qui circulent pour succéder à Garcia

ÉCLAIRAGE - Successeur du Brésilien Sylvinho sur le banc lyonnais en octobre 2019, Rudi Garcia en a terminé avec son bail dans le Rhône. L'OL va-t-il réussir à convaincre Christophe Galtier ? Se tourner vers un coach étranger ? Jeune ?

Christophe Galtier et Claude Fichaux le 25 avril 2021 à Décines-Charpieu
Christophe Galtier et Claude Fichaux le 25 avril 2021 à Décines-Charpieu Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Près de 48 heures après le retentissant échec de Lyon dans cette quête de la 3e place qui lui tendait les bras, peu d'indiscrétions ont filtré sur le nom du futur remplaçant de Rudi Garcia sur le banc de l'OL. Mais naturellement, tous les regards se tournent vers l'homme de la saison au bord des terrains : Christophe Galtier, l'entraîneur qui vient de conduire Lille au titre de champion de France, au nez et à la barbe du PSG, avec seulement trois défaites au compteur et un quasi sans-faute dans le sprint final.

Le coach de 54 ans a annoncé mardi 25 mai qu'il quittait le Losc sur ce triomphe, et que trois clubs se dégageait pour la suite de sa carrière : Naples, Nice et Lyon. En dépit de ses huit saisons à Saint-Étienne, Galtier le bâtisseur (54 ans) a bien entendu le profil idéal pour permettre à l'OL de retrouver ses ambitions. S'il est associé aux Verts, il a aussi été l'adjoint d'Alain Perrin à Lyon lors de la saison 2007-2008 et y a laissé de bons souvenirs.

Galtier priorité de Nice

Mais s'il considère que Lyon reste une place forte du championnat en dépit de sa non qualification pour la Ligue des champions pour la deuxième saison de suite, "Galette" reconnaît aussi un intérêt pour Nice. Sa relation amicale avec Julien Fournier, directeur du football du Gym, pourrait peser dans son choix. Galtier salue aussi le projet "colossal" d'Ineos, le groupe pétrochimique propriétaire du club azuréen. 

Nice lui aurait déjà proposé un pont d'or, avec salaire doublé et carte blanche sur le recrutement avec une enveloppe de quelque 100 millions d'euros, dans un climat moins exposé qu'à Lyon. Le Gym réussirait un coup immense s'il parvenait à ses fins, après une saison longtemps compliquée achevée à la 9e place en championnat et la mise à l'écart en cours de route de Patrick Vieira.

Favre, De Zerbi, Gallardo... ou Juninho ?

À lire aussi
Olympique Lyonnais
OL : Jean-Michel Aulas dénonce la "politique de la terre brûlée" de Rudi Garcia

Le nom du champion du monde 1998 (44 ans) a d'ailleurs aussi circulé ces dernières semaines du côté de Lyon. Mais son manque d'expérience au haut niveau apparaît comme un frein. Les dirigeants Lyonnais songeraient aussi à un autre ancien coach niçois, le Suisse Lucien Favre (63 ans), libre après son éviction du Borussia Dortmund en décembre dernier. Le Francophone avait conduit Nice à la 3e place en Ligue lors de la première de ses deux saisons sur la Côte d'Azur en 2016-2017.

Il y a aussi la piste d'un jeune coach étranger, avec deux noms régulièrement avancés sur la fin de saison : l'Italien Roberto De Zerbi (41 ans) qui vient de porter Sassuolo à la 8e place de Serie A et l'Argentin Marcelo Gallardo (45 ans), ancien joueur de Monaco et plus brièvement du PSG, qui a gagné deux fois la Copa Libertadores avec River Plate (2015 et 2018). Il reste enfin la piste interne : introniser le directeur sportif Juninho (46 ans). Mais outre son inexpérience totale sur un banc, le Brésilien ne possède pas encore les diplômes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olympique Lyonnais
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants