1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Messi aux États-Unis : pourquoi c'est un accord gagnant-gagnant
2 min de lecture

Messi aux États-Unis : pourquoi c'est un accord gagnant-gagnant

ÉCLAIRAGE - En choisissant Miami plutôt que l'Arabie saoudite, l'Argentin de 35 ans prend une nouvelle dimension et offre un coup de projecteur sans pareille à la MLS.

Lionel Messi avec l'Argentine au Qatar le 9 décembre 2022
Lionel Messi avec l'Argentine au Qatar le 9 décembre 2022
Crédit : PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP
MESSI AUX USA - Pourquoi c'est un accord gagnant-gagnant
00:01:36
Nicolas Georgereau - édité par Gregory Fortune
Je m'abonne à la newsletter « Sport »

L'avenir de Lionel Messi va donc s'écrire aux États-Unis, et plus précisément à Miami. Le septuple Ballon d'Or et champion du monde argentin a officialisé son transfert mercredi 7 juin. L'attaquant de 35 ans quitte donc le PSG après deux saisons pour la MLS, le championnat nord-américain. À la clé, bien sûr, un juteux contrat - même s'il aurait pu gagner huit à dix fois plus en Arabie saoudite, mais en choisissant les USA, Messi prend une nouvelle dimension

Le coup de projecteur sur l'Inter Miami (présidé par David Beckham) et la Major League Soccer est considérable. Les intérêts sont croisés : l'équipementier de la MLS est le même que celui de l'Argentin. Une célèbre plateforme diffuse également le championnat via abonnement, dans une centaine de pays. Messi sera donc visible partout sur la planète.



Nouvelle culture, nouveau football, nouveau cadre de vie, qu'il connaît bien d'ailleurs pour fréquenter Miami depuis plusieurs années, comme beaucoup de footballeurs. Et cela vient en confrontation avec ce qu'il a vécu en France, comme il l'a souligné dans une interview à nos confrères espagnols de Mundo Deportivo.

Le Mondial 2026 en partie aux USA

"Pendant deux ans, je n'ai pas été heureux, a confié 'la pulga'. Je ne me suis pas beaucoup amusé. Tout cela a affecté ma vie familiale et j'ai raté beaucoup de choses dans la vie de mes enfants. À Barcelone, j'avais l'habitude de les accompagner le matin, d'aller les chercher à l'école. J'ai fait beaucoup moins de choses ici qu'à Barcelone. Je partageais moins d'activités avec eux".

À lire aussi

Le moment est rêvé pour ce championnat nord-américain d'accueillir l'ancien Barcelonais : les États-Unis, avec le Canada et le Mexique, organiseront la Coupe du monde de football en 2026. Lionel Messi n'a d'ailleurs pas tiré de trait définitivement sur l'épreuve. Des médias américains affirment enfin qu'il pourra bénéficier de parts dans un club de MLS à l'issue de sa carrière.




La rédaction vous recommande
À écouter aussi