1 min de lecture Europa League

Ligue Europa : des heurts éclatent entre des joueurs de Copenhague et des policiers

VU DANS LA PRESSE - Tandis que les Danois s'apprêtaient à fêter leur victoire contre le Celtic (3-1), ce jeudi 27 février, le joueur Michael Santos a poussé un policier.

L'attaquant uruguayen du FC Copenhague Michael Santos (L) rivalise avec le défenseur français du Celtic Christopher Jullien (R) au cours de l'UEFA Europa League.
L'attaquant uruguayen du FC Copenhague Michael Santos (L) rivalise avec le défenseur français du Celtic Christopher Jullien (R) au cours de l'UEFA Europa League. Crédit : ANDY BUCHANAN / AFP
Venantia
Venantia Petillault

C'est à la suite du but décisif inscrit par Pep Biel, pour la qualification des Danois contre le Celtic (1-3) en Ligue Europa, que la situation s'est tendue ce jeudi 27 février au soir. Tandis que les Danois s'apprêtaient à fêter cette action décisive avec leurs supporters, qui leur a fait prendre l'avantage sur l'ensemble des deux matches, des heurts ont éclaté avec des policiers chargés d'assurer la sécurité, révèle L'Équipe.

Le joueur Pep Biel a d'abord été retenu par les forces de l'ordre, provoquant la colère de son coéquipier, Michael Santos, qui a violemment poussé l'un des policiers. À la suite de cet événement, les joueurs de Copenhague ont été ramenés sur le terrain par les policiers. 

Dame N'Doye, auteur du troisième but de son équipe à la 88e minute, est resté à bonne distance des policiers et du parcage adverse. Michael Santos, entré en jeu à la mi-temps, n'était plus sur le terrain et a été remplacé par son entraîneur quelques instants après les incidents avec les policiers, rapporte RMC Sport.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europa League Football Policiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants