2 min de lecture Paris Saint-Germain

Le PSG expulse des supporters non interdits de stade venus voir les féminines

Des supporters du PSG venus assister au match de Ligue des champions féminin au Parc des Princes, samedi 28 mars, ont été expulsés manu militari des tribunes par les stadiers.

Des supporters du PSG en août 2013
Des supporters du PSG en août 2013 Crédit : AFP/M.Medina
Philippe Sanfourche
Philippe Sanfourche et Julien Absalon

Le conflit perdure entre une partie des supporters du Paris Saint-Germain et la direction du club, accusée de mener une politique sécuritaire abusive. Lors du quart de finale retour de Ligue des champions féminine facilement remporté par les Parisiennes (5-0) et exceptionnellement disputé au Parc des Princes, plusieurs supporters ont été expulsés par les stadiers.

Avant même le début de la rencontre, une centaine de personnes avait d'abord été refoulée aux portes du stade. Mais une fois le match commencé, c'est à l'intérieur de l'enceinte sportive que se sont déroulées de vraies scènes de violence. Seulement, ces incidents ont été provoqués par le service d'ordre du PSG pour exfiltrer manu miliatri des supporters, pas interdits de stade par la justice et ayant pour seul tort de s'être regroupés pour chanter ensemble et agiter leurs drapeaux.

Des listes noires dénoncées par la Cnil

Un spectacle qui a heurté un public majoritairement familial et venu avec beaucoup d'enfants. Certains ont d'ailleurs préféré quitter le stade à la mi-temps. "Ça devait être un moment décontracté où on montre à nos enfants quelque chose de positif. Mais c'est devenu un moment où la moitié de la tribune regardait ce qui se passait dans le stade et pas du tout ce qui se passait sur le terrain", a regretté un des spectateurs au micro de RTL.

Face aux agissements des stadiers, Pierre Barthélémy, un avocat ayant déjà représenté des supporters parisiens devant la justice, a invité les personnes refoulées, qui disposaient "de billets à leur nom et ne sont pas interdits de stade" à porter plainte contre X.

À lire aussi
Jean-Michel Aulas le 30 août 2018 à Monaco Ligue des champions
Lyon-Leipzig : l'OL "est toujours très bon" sur ce genre de match, assure Aulas

Déjà, la veille, le Paris Saint-Germain avait annulé soixante-dix billets achetés par des spectateurs en aucun cas interdits de stade mais fichés illégalement par le club sur des listes noires dénoncées à plusieurs reprises par la Cnil, la commission nationale de l'information et des libertés. Le site Mediapart avait d'ailleurs révélé que les autorités policières aidaient le club à trier ses supporters. Et récemment, un homme a vu son abonnement être résilié après avoir scandé un chant protestataire lors d'un match.

Toujours muette sur le sujet, la direction du Paris Saint-Germain assume mais ne commente pas une politique sécuritaire qui, elle, prend de plus en plus de libertés avec le cadre juridique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Paris Saint-Germain Supporters
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants