1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Le PSG et l'OM décident de boycotter Canal+ jusqu'à la fin de la saison
2 min de lecture

Le PSG et l'OM décident de boycotter Canal+ jusqu'à la fin de la saison

Après les suspensions prononcées par la LFP, le PSG et l'OM ont publié un communiqué commun dans lequel ils indiquent qu'ils ne s'exprimeront plus devant les caméras de "Canal+" jusqu'à la fin de la saison.

Un micro de la chaîne Canal+
Un micro de la chaîne Canal+
Julien Absalon
Julien Absalon

Le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille font front commun contre Canal+. Les deux clubs ont décidé de ne plus s'exprimer devant les caméras de télévision de la chaîne cryptée, co-diffuseur de la Ligue 1 et de la Ligue des champions, jusqu'à la fin de la saison. Un boycott annoncé dans un communiqué de presse identique publié sur les sites officiels de l'OM et du PSG.

"Soucieux d’éviter tout nouveau malentendu et afin de préserver l’intérêt et la régularité du championnat à sept journées de son terme, les dirigeants du Paris Saint-Germain [et de l'Olympique de Marseille] ont pris la décision de ne plus faire de déclarations publiques auprès des journalistes et devant les caméras des chaînes du groupe Canal Plus jusqu’au samedi 30 mai", peut-on lire.

En réaction aux sanctions contre Ibrahimovic et Payet

Le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille précisent que cette nouvelle mesure s'appliquera en toutes circonstances à cause de la "forte pression engendrée par les enjeux de fin de saison" et subie par leurs joueurs et leurs staffs.

Les deux clubs disent être "lourdement" sanctionnés et ne veulent pas "prendre le risque de s'exposer à de nouvelles sanctions liées à des commentaires malencontreux provoqués par une décision arbitrale". Le PSG et l'OM se plaignent ainsi des suspensions infligées par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel à Zlatan Ibrahimovic, pour 4 matches ferme, et Dimitri Payet, pour 2 rencontres. Tous deux poursuivis pour des propos déplacés à l'encontre d'arbitres, ils avaient été pris en flagrant délit par les images de Canal+, tournées à l'issue des matches dans les couloirs de stade menant aux vestiaires.

Canal+ se défend

À écouter aussi

"Le nombre de caméras et de micros des chaînes du groupe Canal Plus, qui entourent l’équipe en toutes circonstances, et la possibilité d’un jugement a posteriori après la diffusion d’images retenues comme preuves à charge par les juges de notre football, nous conduisent à adopter cette plus grande prudence", concluent d'ailleurs les deux clubs.

Canal+, qui verse environ 420 millions d'euros à la Ligue pour les droits télévisuels du championnat, a réagi par le biais d'un message du directeur général adjoint, Maxime Saada, envoyé à l'AFP : "Canal+ est un partenaire respectueux du football, soucieux de couvrir le spectacle de la Ligue 1 et de ses 20 clubs dans totalité". Il déplore également "que des images officielles, tournées autour des matches (vestiaires, zones mixtes), nous placent de facto en situation d'otages de différends entre les clubs et les instances de discipline du football français et empêchent nos équipes de journalistes d'exercer leur métier".

En tout cas, ce boycott sera donc visible dès dimanche pour l'Olympique de Marseille qui affronte Bordeaux pour la grande affiche de la 32e journée. Quant au PSG, il sera diffusé mercredi soir sur Canal+ lors du quart de finale aller de Ligue des champions face au FC Barcelone.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/