1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Incidents Nice-OM : "Je ne lâcherai pas la Ligue et les responsables", avertit Maracineanu
2 min de lecture

Incidents Nice-OM : "Je ne lâcherai pas la Ligue et les responsables", avertit Maracineanu

INVITÉE RTL - La ministre déléguée aux Sports prévient qu'elle sera inflexible concernant les sanctions infligées aux protagonistes des incidents survenus lors du match Nice-Marseille.

Des supporters ont envahi la pelouse de l'Allianz Riviera lors du match entre Nice et l'OM.
Des supporters ont envahi la pelouse de l'Allianz Riviera lors du match entre Nice et l'OM.
Crédit : Valery HACHE / AFP
Roxana Maracineanu ne lâchera "pas la ligue ni les responsables"
03:59
Romain Giraud & Ryad Ouslimani

Invité RLT ce lundi 23 août, Roxana Maracineanu s'est montrée ferme et exigeante sur les incidents survenus ce dimanche lors de la rencontre entre Nice et Marseille : "les événements qui se sont produits sont d’une gravité extrême et il ne peut pas y avoir de tolérance pour de tels actes" a déploré la ministre déléguée aux sports qui "soutiendra évidemment toute action judiciaire qui sera entamée contre les responsables de tels actes inqualifiables. J’ai vu que le parquet était déjà saisi et donc je suivrai avec attention ce qui va se passer au niveau de la justice mais aussi au niveau de la Ligue, dont j’attends une réaction exemplaire", a-t-elle prévenue.

Interrogée sur les responsabilités de chacun, la ministre a pointé du doigt la sécurité de l'OGC Nice, qui recevait dans son stade l'Olympique de Marseille : "Le club de Nice est responsable de la sécurité, il doit assurer au niveau de cette rencontre des contrôles afin que les projectiles ne pénètrent pas dans le stade. J'ajoute que le club est également responsable de la sécurité des gens qui sont sur le terrain et doit empêcher les spectateurs de pénétrer sur la pelouse lors de chaque manifestation, qu'elle soit positive ou négative, c'est la première des choses, a-t-elle précisée. 

Même si des incidents de la sorte se sont déjà produits par le passé, Roxana Maracineanu l'assure : "on a franchi une ligne rouge. De tels actes à l'encontre des acteurs du jeu avec les jets de bouteilles derrière la tête, c'est du jamais vu", fustige-t-elle, assurant qu'"on a la possibilité de personnaliser les sanctions, grâce aux caméras partout dans le stade et il faudra s’interroger sur de possibles interdictions de stade."

La ministre a fini par condamner les propos du président niçois, Jean-Pierre Rivère, qui a rejeté la faute sur les Marseillais en déclarant que le renvoi de la bouteille d'eau de Payet avait "mis le feu aux poudres", ainsi que celui des joueurs qui sont allés saluer le virage après la rencontre : "je ne comprends pas le comportement du président et du club mais aussi celui des joueurs qui sont allés saluer les supporters. Quand ça se passe bien ok, mais quand on est là pour gâcher la fête et frapper l’équipe adverse, on ne doit pas être sollicité. Je vais suivre de prêt ce qui va se passer, je ne lâcherai pas la ligue et les responsables" a-t-elle conclue.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/