1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Gignac au Mexique, la piste prend de l'épaisseur
2 min de lecture

Gignac au Mexique, la piste prend de l'épaisseur

JOURNAL DU MERCATO - Tigres UANL, un club de première division mexicaine, a confirmé son intérêt pour André-Pierre Gignac, libre de tout contrat cet été.

André-Pierre Gignac sous les couleurs de l'OM le 9 novembre 2014
André-Pierre Gignac sous les couleurs de l'OM le 9 novembre 2014
Crédit : AFP/M.Medina
micros
La rédaction numérique de RTL

En fin de contrat à l'Olympique de Marseille, André-Pierre Gignac est libre de s'engager avec un autre club cet été, sans la moindre indemnité de transfert. L'attaquant français de 29 ans, deuxième meilleur buteur de la Ligue 1 avec 21 réalisations cette saison, semble être courtisé par de nombreux clubs. L'Olympique Lyonnais fait partie des prétendants, Jean-Michel Aulas l'a plusieurs fois reconnu. Mais un autre prétendant quelque peu inattendu semble s'être positionné sur l'affaire : le club mexicain de Tigres UANL.

Plusieurs titres de la presse locale évoquent en effet des négociations entre le quart de finaliste du dernier tournoi de clôture de Liga MX et André-Pierre Gignac. "De Cancun, Tigres va faire un dernier effort pour signer André-Pierre Gignac. Les Félins auront une conversation avec le représentant du joueur qui connaît déjà les conditions pour concrétiser la signature", détaille La Aficion, qui en a fait sa une, tandis que la chaîne TeleDiario explique que la date butoir des discussions est vendredi 12 juin.

Aulas révèle que l'OL "ne peut pas s'aligner sur un club mexicain"

Des informations confirmées par le directeur sportif du club de la ville de Monterrey : "C'est une des options du club, on va regarder et on espère que ça pourra se faire", a déclaré Miguel Angel Garza à la Cancha qui ne manque mas de noter que le Twitter officiel de l'ancien Toulousain suit depuis peu des comptes mexicains, dont ceux de Tigres et de son capitaine Hugo Ayala. Il n'en fallait pas moins pour que les internautes y voient un indice supplémentaire.

Si certains jugent qu'un départ d'"APG" vers le Mexique serait un pas en arrière pour sa carrière, en n'hésitant pas à faire des comparaisons avec la signature d'André Ayew à Swansea, d'autres sont plus enthousiastes et, surtout, curieux.

À écouter aussi

Un autre indice vient renforcer l'hypothèse d'une traversée de l'Atlantique pour Gignac. Le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, qui lui lance des appels du pied depuis plusieurs jours, avait confié mercredi 10 juin dans un entretien au quotidien L'Équipe que le dauphin de la Ligue 1 "ne peut pas s'aligner sur un club turc, mexicain ou russe" d'un point de vue salarial.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/