2 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : "On a notre place dans le dernier carré, il faut y arriver", estime Noël Le Graët

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, est revenu sur l'organisation de l'Euro en France et les chances des Bleus dans le tournoi.

Didier Deschamps et Noël Le Graët mardi 29 mars 2016 au Stade de France
Didier Deschamps et Noël Le Graët mardi 29 mars 2016 au Stade de France Crédit : PIERRE RAPHAEL/SIPA
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a fait le point après une dizaine de jours de compétition sur le déroulement de l'Euro 2016 mais aussi sur le parcours et les ambitions de l'équipe de France après son premier tour. Le patron du football français s'est montré satisfait des conditions dans lesquelles se déroule la compétition. "On a eu très peur sur le match Angleterre-Russie mais il faut tirer un coup de chapeau aux forces de l'ordre qui sont présentes partout", a expliqué Noël Le Graët à l'AFP. Il n'y a pas que l'Euro à surveiller, il y a le terrorisme, la priorité numéro 1, des grèves... C'est extrêmement compliqué pour les hommes chargés de notre sécurité".

Pour cela, il tient à souligner l'efficacité des autorités chargées de régler les problèmes de sécurité publique. "Le ministère de l'Intérieur a réagi rapidement, Bernard Cazeneuve a pris des mesures immédiates et le problème de Marseille a été réglé avec beaucoup d'intelligence", a-t-il précisé.

On a notre place dans le dernier carré, il faut y arriver

Noël Le Graët
Partager la citation

Le président de la FFF a également tenu à balayer les critiques entourant les performances ternes des Bleus lors du premier tour. "Je veux bien qu'on m'explique, mais l'équipe de France s'est qualifiée, elle a fait les matches qu'on pouvait attendre d'elle. L'équipe de France n'a pris qu'un seul but, sur penalty", a détaillé Noël Le Graët en se basant sur un bilan chiffré qui fait fit de l'impression visuelle. Mais l'objectif reste le même, la France doit arriver en demi-finale. "Les joueurs sont volontaires, elle (l'équipe) s'est rapprochée des grandes équipes européennes et l'objectif reste le même, on a notre place dans le dernier carré, il faut y arriver", a-t-il martelé.

Pour atteindre ce dernier carré dans une partie de tableau corsée mais qui laisse aux  Bleus des chances certaines, Noël Le Graët compte sur Paul Pogba. "Je ne sais pas si vous avez regardé la première période contre la Suisse, c'était quand même du grand Paul", ajoute le président. "C'est un joueur phénoménal techniquement, un surdoué, le pied droit, la tête, l'intelligence, il a tout. C'est un élément essentiel, il va très bien et vous souhaite le bonjour", a-t-il conclu en s'appuyant sur la première demi-heure percutante du joueur face aux Suisse. 

C'est le moment de dire à nos clubs français qu'il faut qu'ils aient de belles pelouses

Noël Le Graët
Partager la citation
À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

La France attend donc désormais de savoir quel adversaire l'affrontera en huitièmes de finale, dans une rencontre qui se déroulera au Parc OL, qui dispose de l'une des rares pelouses en bon état dans cet Euro dont c'est un point noir. "C'est le moment de dire à nos clubs français qu'il faut qu'ils aient de belles pelouses", a tancé Noêl Le Graët. "On ne peut pas avoir un décalage aussi important entre des infrastructures formidables et souvent la pelouse, qui n'a pas été prise en compte par ceux qui ont la charge des stades", a signifié le président de la FFF.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Paul Pogba
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants