1 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : Deschamps "ne va pas interdire" les Bleus de penser au mercato

RÉACTION - Le sélectionneur de l'équipe de France aimerait que la situation de tous ses joueurs soit réglée avant le début de l'Euro mais ne va "pas contre l'évidence de cette période-là".

sport Le Journal des Sports Le Service des Sports
>
Euro 2016 : Deschamps "ne va pas interdire" les Bleus de penser au mercato Crédit Image : J.E.E/SIPA | Crédit Média : Jérôme Millagou | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Jérôme Millagou

Pas épargnée par les polémiques durant sa préparation, l'équipe de France a encore d'autres obstacles à éviter pour briller durant son Euro. La pression du pays hôte, bien sûr, mais aussi une actualité qui touche l'ensemble des nations qualifiées, et notamment les favorites : le mercato. Antoine Griezmann, Paul Pogba, N'Golo Kanté ou encore Samuel Umtiti... Plusieurs Bleus suscitent les convoitises des plus grands clubs européens. Et même si son groupe est à huis clos depuis mardi 7 juin, Didier Deschamps sait qu'il ne peut pas tout contrôler. Alors le sélectionneur fait avec.
"Ça ne me gêne pas outre mesure, a-t-il assuré en conférence de presse au sujet de cette période de transferts. Il y en a certains, beaucoup, qui peuvent être concernés. À cette période là, ce n'est pas gênant, mais plus on approchera de la compétition... Évidemment qu'il vaut mieux avoir le moins d'éléments extérieurs qui viennent les perturber, mais bon je ne vais pas lutter contre l'évidence de cette période-là où il peut y avoir beaucoup de contacts".

"Comment puis-je empêcher un agent ou un président de pouvoir téléphoner à un joueur ?, a poursuivi, lucide, le capitaine des champions du monde 1998. Si ils peuvent mettre entre parenthèses ou avoir réglé (leur situation, ndlr)... Mais je sais très bien que tout ce ne sera pas réglé avant" le début de la compétition, vendredi 10 juin, face à la Roumanie au Stade de France (21h). Et de conclure à destination de ses joueurs : "Je leur en parlerai, comme j'en ai ai parlé avant la Coupe du monde (au Brésil en 2014, ndlr), mais je ne vais pas interdire, ça ne servirait à rien je pense".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants