1 min de lecture Arbitrage

Euro 2016 : Allemagne-France, le penalty des Bleus était bien mérité

"L'Express" a demandé son avis à Bruno Derrien, ancien arbitre international, à propos du penalty controversé sifflé en faveur des Bleus.

Antoine Griezman ouvre le score jeudi 7 juillet avec un penalty
Antoine Griezman ouvre le score jeudi 7 juillet avec un penalty Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Sur la pelouse du Vélodrome de Marseille, jeudi 7 juillet, la mi-temps approche dans la rencontre Allemagne-France en demi-finale de l'Euro 2016. Toujours pas de but à la 45e... Une main de l'Allemand Bastian Schweinsteiger bouleverse finalement le cour du match dans le temps additionnel de cette première mi-temps. Le capitaine de la Maanschaft est sanctionné par un carton jaune dans un duel, mené dans la surface, face à Patrick Evra. L'arbitre siffle un penalty pour les Bleus, Antoine Griezmann le transforme : 0-1, la France s'autorise à rêver à la finale.

Pas de quoi rougir de cette main. Contestée par certains, elle remet en cause, dans certains discours, le premier but français. "La main y est et l'on voit qu'il met les bras en avant. Je pense que l'arbitre a été prévenu par l'arbitre de surface, j'en suis convaincu. Mais il y aura toujours débat sur l'intentionnalité", analyse Bruno Derrien, ancien arbitre international contacté par nos confrères de L'Express. Intentionnelle ou non, une main dans la surface offre un penalty à l'adversaire. Les mauvaises langues ont été forcées de se taire à la 72e minute. Il est 22h30. Avec son deuxième but, Antoine Griezmann, homme du match, porte les Bleus en finale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arbitrage Compétition Allemagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants