1 min de lecture AS Monaco

Dortmund-Monaco : "Le sport ne doit pas être pris en otage par des fous", se désole Albert II

DOCUMENT RTL - Le prince souverain de Monaco était présent à Dortmund lors de l'attaque visant le car de l'équipe allemande mardi 11 avril.

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
Dortmund-Monaco : "le sport ne doit pas être pris en otage par des fous", se désole Albert II de Monaco Crédit Image : McManus/BPI/Shutterstoc/SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Le match de Ligue des champions entre le Borrusia Dortmund et l'AS Monaco, initialement programmé mardi 11 avril à 20h45, a été reporté après une série d'explosions ayant touché le car transportant les joueurs du club allemand en début de soirée. "On est pratiquement consigné dans l’hôtel. La police nous a dit de ne pas quitter l’hôtel, encore maintenant", a confié le Prince Albert II de Monaco sur notre antenne peu avant 23h, "on ne peut plus partir, puisque les aéroports ferment à 22h".

Comme souvent, le prince souverain de Monaco accompagnait les joueurs de l'AS Monaco. Le souverain de la Principauté monégasque n'a pas reçu beaucoup d'informations pendant ces moments d'angoisse et de confusion : "on a eu des nouvelles des joueurs de Dortmund par petites bribes et puis on savait qu’il y avait un joueur blessé [...], que les autres joueurs [de Dortmund] étaient en sécurité, et que nos joueurs étaient en sécurité".

Ça dépasse le cadre du football, c’est tout simplement ignoble et horrible

Albert II de Monaco
Partager la citation

"Le sport ne doit pas être pris en otage par des fous", s'est navré Albert II de Monaco, "car il n'y a pas d’autre mot que de les qualifier des personnes déstabilisées, en attendant de savoir qui ils sont et quels étaient leurs motifs". "Ça dépasse le cadre du football", a poursuivi le Prince, "c’est tout simplement ignoble et horrible".

Après avoir affiché son soutien aux supporters monégasques ayant fait le déplacement, Monseigneur Albert a fait part de circonspection devant la volonté de l'UEFA de reporter le match aller entre les deux équipes au lendemain de cette attaque : "ce n'est peut-être pas la meilleure solution que de jouer le lendemain d’un incident d’une telle ampleur". "Il faudra, quelque soit le résultat final de l’horaire, bousculer le calendrier de la Ligue 1", prévient par ailleurs le prince Albert.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
AS Monaco Borussia Dortmund Albert II de Monaco
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants