2 min de lecture Justice

Cristiano Ronaldo dément avoir commis un viol, un "crime abominable"

L'Américaine qui accuse la star mondiale du football de l'avoir violée en 2009, explique que le mouvement #MeToo lui a donné le courage de parler.

Cristiano Ronaldo lors d'un match de la Juventus de Turin le 29 septembre 2018.
Cristiano Ronaldo lors d'un match de la Juventus de Turin le 29 septembre 2018. Crédit : Isabella BONOTTO / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
et AFP

Cristiano Ronaldo dans la tourmente. La star mondiale du football a démenti catégoriquement mercredi 3 octobre avoir violé une Américaine de 34 ans dans un hôtel de Las Vegas en juin 2009, qualifiant le viol de "crime abominable". Mais les avocats de son accusatrice, qui dit souffrir depuis de blessures psychologiques, ont affirmé lors d'une conférence de presse qu'elle avait été "très cohérente" en dénonçant l'agression.

Cette affaire pourrait ternir la réputation du quintuple Ballon d'Or qui a démenti "vigoureusement" les accusations. "Le viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce que je suis et de ce que je crois", a écrit le champion portugais sur son compte Twitter. "Je refuse de nourrir ce cirque médiatique monté par des gens qui cherchent à se faire de la publicité à mes dépens", a-t-il ajouté dans ce message en anglais. L'attaquant du club italien de la Juventus Turin s'est dit serein, affirmant avoir "la conscience claire".

La police de Las Vegas a annoncé lundi 1er octobre avoir rouvert l'enquête sur les accusations portées par Kathryn Mayorga, qui affirme dans une plainte que Cristiano Ronaldo l'a sodomisée de force le 13 juin 2009. Selon Leslie Stovall, son avocat, celle-ci espère non seulement "obtenir justice" en mettant Ronaldo face à ses responsabilités, mais aussi "empêcher que ce qui lui est arrivé n'arrive à d'autres femmes".

#MeToo a donné "beaucoup de courage" à la victime

Après avoir subi depuis des années un traumatisme psychologique, elle a trouvé "beaucoup de courage" pour attaquer le footballeur grâce au mouvement #MeToo qui dénonce depuis un an les abus sexuels commis par des hommes de pouvoir. Le mouvement "et les femmes qui se sont exprimées et ont dénoncé des abus sexuels ont donné à Kathryn beaucoup de courage, et lui ont permis de déposer une plainte au civil", a expliqué Leslie Stovall.

À lire aussi
Cristiano Ronaldo lors de son arrivé à la Juventus le 16 juillet 2018 football
Cristiano Ronaldo "se sentait mal" lorsqu'il a été accusé de viol en 2009

Toujours selon l'avocat, l'affaire ne fait pas l'objet d'une prescription car la plaignante avait dénoncé le viol présumé à la police de Las Vegas, et subi un examen médical juste après les faits. Mais à l'époque elle n'avait pas identifié Ronaldo, se contentant d'évoquer "un joueur de football célèbre". La procédure avait tourné court.

Kathryn Mayorga avait peur d'être "humiliée publiquement" et de subir des mesures de "rétorsion", selon la plainte au civil déposée le 27 septembre auprès du tribunal compétent pour Las Vegas. Elle réclame au moins 200.000 dollars de dommages-intérêts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Cristiano Ronaldo Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795044096
Cristiano Ronaldo dément avoir commis un viol, un "crime abominable"
Cristiano Ronaldo dément avoir commis un viol, un "crime abominable"
L'Américaine qui accuse la star mondiale du football de l'avoir violée en 2009, explique que le mouvement #MeToo lui a donné le courage de parler.
https://www.rtl.fr/sport/football/cristiano-ronaldo-dement-avoir-commis-un-viol-un-crime-abominable-7795044096
2018-10-04 02:11:49
https://cdn-media.rtl.fr/cache/B7LMb2a8jINtToM08JwzwA/330v220-2/online/image/2018/1004/7795044098_cristiano-ronaldo-lors-d-un-match-de-la-juventus-de-turin-le-29-septembre-2018.jpg