1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. INFO RTL - Coupe du monde 2022 : il n'y a pas eu de clash entre Pavard et Deschamps
2 min de lecture

INFO RTL - Coupe du monde 2022 : il n'y a pas eu de clash entre Pavard et Deschamps

Titulaire lors du premier match des Bleus au Qatar puis remplaçant et même relégué en troisième choix au poste de latéral droit, le champion du monde 2018 payerait ses performances sportives et non son attitude.

Benjamin Pavard avec les Bleus face à l'Australie le 22 novembre 2022 à Doha
Benjamin Pavard avec les Bleus face à l'Australie le 22 novembre 2022 à Doha
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Coupe du monde 2022 : Pavard n'a pas écarté pour des raisons de comportement
00:02:13
Philippe Sanfourche - édité par Gregory Fortune

À quatre jours du quart de finale France-Angleterre de la Coupe du monde au Qatar, retour, mardi 6 décembre, sur le mystère Benjamin Pavard. L'auteur de la demi-volée de légende face à l'Argentine en 8es en Russie vit un début de Mondial bien différent quatre ans plus tard. Titulaire face à l'Australie, il a ensuite été déclassé, au point d'être devancé par Axel Disasi dans la hiérarchie au poste de latéral droit face à la Tunisie.

Didier Deschamps lui a ensuite glissé un sérieux tacle : "J'ai eu plusieurs échanges avec lui, et je considère qu'il n'est pas dans de bonnes dispositions (...) Alors vous allez me dire : 'c'est physique, c'est la tête ?' Évidemment que le premier match ne l'a pas aidé. C'est pour ça que j'ai fait un choix différent". 

Alors, quel est véritablement le problème ? Pour commencer, il n'a pas été bon sur ce premier match face à l'Australie, où il est totalement impliqué sur le but encaissé. Mais cela arrive à tous les défenseurs, d'où la surprise de le voir sanctionné, aussitôt remplacé par Jules Koundé dès le deuxième match face au Danemark. Mais surtout, les propos de Didier Deschamps interviennent après le troisième match....

Uniquement un problème sportif

Cela ressemblait vraiment à une sanction, et commençait à courir le bruit d’un problème de comportement, d'un éventuel clash avec le sélectionneur. Cela qui a été formellement démenti à RTL au sein du staff, lundi 5 décembre. "Oui, c’est difficile pour Benjamin, mais c’est uniquement sportif, il travaille et son comportement est bon au sein du vestiaire".

Après le match contre l’Australie, on sait toutefois que le joueur et le sélectionneur ont eu une conversation. S’il n’y a pas eu d’emportement, Benjamin Pavard n’aurait pour autant pas bien compris les remarques formulées par Deschamps. Depuis, les deux hommes ne semblent plus sur la même longueur d’onde.

Le joueur du Bayern Munich est peut-être aussi victime de la relation Jules Koundé-Ousmane Dembélé. Les deux hommes jouent ensemble au FC Barcelone et l’attaquant a glissé au staff qu’il était plus à l’aise avec son coéquipier en club.

Il n’a absolument pas lâché dans sa tête

Toujours selon nos informations, deux personnes très proches du joueur, en contact avec lui au quotidien, ont confirmé qu’il était effectivement touché par ce déclassement, mais qu'il n’a absolument pas lâché dans sa tête. Au contraire, il ne montre rien de sa déception, participe activement aux moments de joie dans le vestiaire. On le voit sur la vidéo après la victoire face à la Pologne. 

En revanche, Benjamin Pavard ne cache pas que le fait de voir une nouvelle fois Axel Disasi rentrer quelques instants en fin de match face à la Pologne à sa place l’a vraiment touché. Mais il s’accroche. Les matches vont se durcir et il sait que sa mentalité de guerrier peut convaincre le sélectionneur de lui redonner sa chance.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire