1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du Monde 2018 : "Mea culpa, monsieur Pogba !", lance Pascal Praud
1 min de lecture

Coupe du Monde 2018 : "Mea culpa, monsieur Pogba !", lance Pascal Praud

CHRONIQUE - Le journaliste Pascal Praud se lance dans un acte de contrition, lui qui avait été particulièrement sévère à l'encontre du milieu des Bleus Paul Pogba.

Le milieu des Bleus Paul Pogba, le 12 juillet 2018 à Istra
Le milieu des Bleus Paul Pogba, le 12 juillet 2018 à Istra
Crédit : AFP / Franck Fife
Coupe du Monde 2018 : "Mea culpa, monsieur Pogba !", lance Pascal Praud
04:04
Coupe du Monde 2018 : "Mea culpa, monsieur Pogba !", lance Pascal Praud
03:59
Pascal Praud & Loïc Farge

C'est à un acte de contrition que se livre Pascal Praud ce vendredi 13 juillet à l'égard de Paul Pogba, qu'il avait injustement maltraité. "Seigneur Didier (Deschamps, le sélectionneur des Bleus, Ndlr), je reconnais que j'ai péché. Paul Pogba est sorti du terrain sous les sifflets à Nice contre l'Italie, le 1er juin dernier en match de préparation. C'était il y a un mois et demi, un siècle, une éternité", lance le journaliste.

"Et pourtant, Didier Deschamps l'a soutenu. Non pas seul contre tous, mais contre beaucoup qui étaient impatients, déçus, exaspérés que Pogba ne donne pas ce qu'on attendait de lui depuis trop longtemps", analyse-t-il.

"Dans une phase de poule sans saveur, Paul Pogba a tiré l'équipe vers le haut. À chaque sortie, il a progressé. Non pas décisif, comme Zidane, ou capitaine, comme Deschamps ; mais indispensable, oui", ajoute Pascal Praud.

La rédaction vous recommande

"Énergie, constance, puissance : Pogba est un tôlier. Et ses paroles en conférence de presse - "Touchez-pas à mon Grizou !" - traduisent ce rôle du grand frère qu'il a joué auprès de ses coéquipiers", poursuit le journaliste.

À lire aussi

"Porte-parole d'un groupe, d'une génération, et peut-être même au-delà. 'La France d'aujourd'hui est une France pleine de couleurs', a-t-il déclaré jeudi (12 juillet). C'est comme ça qu'on l'aime et qu'on l'aimera toujours", lance encore Pascal Praud.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/