6 min de lecture Coupe du Monde

Coupe du Monde 2018 : ce qu'il faut absolument savoir avant France-Belgique

ÉCLAIRAGE - La France défiera la Belgique en demi-finale du Mondial ce mardi à 20 heures. Du stade à la météo, en passant par le nom de l'arbitre, voici les informations essentielles concernant cette rencontre.

Le stade Krestovski de Saint-Pétersbourg (68.134 places) et son toit amovible
Le stade Krestovski de Saint-Pétersbourg (68.134 places) et son toit amovible Crédit : Ruslan SHAMUKOV / AFP
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Les Bleus de Didier Deschamps s'apprêtent à disputer un dernier carré de Coupe du Monde, objectif minimum fixé par le président de la Fédération française de football. C'est le grand soir ce mardi 10 juillet à 20 heures, en espérant qu'il y en aura un autre dimanche prochain à 17 heures.

Pour se hisser au sommet, l'équipe de France de football devra se débarrasser de Belges redoutables. Un derby entre voisins aux portes de la finale qui risque de battre des records d'audience. Mais la journée paraîtra longue en attendant le coup d'envoi. 

Et afin de patienter, et d'être tout à fait prêt à briller en société pendant la diffusion de la rencontre, il y a des informations cruciales qu'il faudra savoir. Des couleurs des maillots à la température à Saint-Pétersbourg, chaque paramètres est important, car "le haut niveau se joue sur des détails", à en croire les sportifs. 

À lire aussi
Kylian Mbappé arme et frappe pour marquer le 4e but des Bleus le 15 juillet 2018 sciences
Coupe du Monde 2018 : la terre a tremblé pendant les buts des Bleus contre la Croatie

1 - Saint-Pétersbourg, joyau de l'empire

La demi-finale des Bleus se disputera à Saint-Pétersbourg, deuxième plus grande ville de Russie. Un centre économique, culturel et industriel incontournable du pays. Son port sur la Baltique et sa position sur le delta de la Neva en font un point stratégique. C'est justement pour cette situation géographique que le tsar Pierre le Grand a décidé de construire en ce lieu la capitale de l'empire. 

Jusqu'à la révolution de 1917, Saint-Pétersbourg était la ville la plus importante. Un statut qu'elle a à peine perdu, malgré le transfert de l'autorité administrative vers Moscou. Par ailleurs elle reste un centre culturel de renommée mondiale. Son musée de l'Ermitage abrite l'une des plus grandes collections d'art du monde, et le théâtre Mariinsky est historique. Avec plus de cinq millions d'habitants, elle a vu naître Vladimir Poutine, et reste l'une des cinq villes les plus peuplées d'Europe. 

2 - Le stade Krestovski, modernité et polémiques

Près de 10 ans de travaux, pas loin d'un milliard de dollars de coût et surtout des soupçons de corruption et l'emploi d'ouvriers nord-coréens sur le chantier, le stade de Saint-Pétersbourg sur l'île de Krestovski a fait couler beaucoup d'encre. Vladimir Poutine voulait en faire une vitrine du savoir-faire russe, ce n'est qu'en partie réussi. 

L'architecture en vaisseau spatial sur le delta de la Neva donne l'impression de flotter sur les eaux tumultueuses du fleuve. Les tribunes et le toit sont rétractables, et bien que la pelouse souffre, les 67.000 spectateurs semblent y apprécier le spectacle. Mais il faudra attendre l'usure du temps et le passage du rude hiver russe pour voir si la structure résiste. 

3 - La météo du jour

Les joueurs n'auront pas chaud. Belges et Français ne pourront pas se plaindre de la chaleur, car le site de Météo France annonce une température de 17 à 18 degrés à Saint-Pétersbourg, avec des risques de pluie durant la rencontre. Néanmoins, la Fifa pourrait peut-être décider de fermer le toit afin de s'assurer de conditions de jeu de meilleures qualités. 

Un léger vent pourrait souffler mais pas de quoi perturber les ouvertures de Paul Pogba et les coups de pieds arrêtés de Kevin de Bruyne. Après un mois de compétition, ce n'est pas si mal d'avoir de telles conditions pour éviter une fatigue précoce. À noter que c'est la première fois que les Bleus jouent en soirée dans ce Mondial. 

4 - Les Français plus nombreux que les Belges

En effet, les fans des Bleus seront plus nombreux, mais on sera loin d'un envahissement de l'ancienne capitale impériale par ds hordes de Français peints en bleu-blanc-rouge. Il y aura 2.500 Français à Saint-Pétersbourg et 1.500 Belges environ. Sans compter sur ceux qui auraient racheté les billets de supporters d'autres équipes éliminées. 

5 - Les Bleus contre les Diables rouges

Cette fois-ci lorsque Philippe Sanfourche et Nicolas Georgereau diront "les Bleus" et "les Diables rouges" en commentant le match en direct sur RTL, soyez sûr que ce sera adéquat. En effet, les deux équipes joueront dans leurs couleurs de maillot traditionnelles

La France devrait jouer même tout en bleu, short et chaussettes inclus. En quart de finale, c'est tout en blanc que Raphaël Varane et Antoine Griezmann avaient marqué face à l'Uruguay. La deuxième couleur de maillot arborée par les Belges lors de ce Mondial était le jaune, notamment contre la Tunisie en poules. 

6 - Un arbitre connu

Si vous ne connaissez pas Andres Cunha, c'est que vous avez été peu attentifs lors de cette Coupe du Monde. L'arbitre uruguayen a officié au sifflet lors de France-Australie en ouverture du Mondial pour les Bleus. Un match sans panache, en milieu de journée (midi en France). 

Mais l'arbitre n'y était pour rien, il a même eu recours à l'Assistance vidéo pour accorder un penalty à la France. À noter qu'après un Argentin en quart, la France hérite encore d'un arbitre de la nationalité de l'équipe qu'elle a éliminé au tour précédent. Un détail cocasse plus qu'un élément de polémique. 

7 - Deschamps au complet, casse-tête pour Martinez

Il est peu probable que les deux sélectionneurs tentent des "coups" tactiques en bouleversant leur composition d'équipe. Didier Deschamps dispose de l'ensemble de son groupe avec le retour de suspension de Blaise Matuidi, alors que Roberto Martinez doit se passer de son seul latéral pur, Thomas Meunier, suspendu. 

L'animation du flanc droit sera un casse-tête. Nacer Chadli, excellent face au Brésil à gauche du milieu de terrain, glissera-t-il à droite ? De l'autre côté qui pour le remplacer ? Thomas Vermaelen est un candidat mais il risque de manquer de volume de jeu. Dans ce jeu de puzzle, Thorgan Hazard pourrait venir remplacer Meunier poste pour poste grâce à sa capacité à répéter les efforts. Voici donc à quoi pourrait ressembler la feuille de match :

Équipe de France : Lloris - Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez - Kanté, Pogba, Matuidi - Mbappé, Griezmann, Giroud. 

Équipe de Belgique : Courtois - Alderweireld, Kompany, Vertonghen - Chadli ou T. Hazard, Felaini, Witsel, Vermaelen ou Chadli - Lukaku, De Bryne, E. Hazard. 

8 - Un historique en faveur des Belges, quoi que...

Le bilan brut est sans appel. En 73 rencontres entre la France et la Belgiqueles Diables rouges mènent par 30 victoires contre 24 défaites et 19 matches nuls. Mais il faut savoir qu'il y a eu 62 matches amicaux. Des matches qui "ne comptent pas" si l'on veut être chauvin. Car concernant les rencontres officielles, les Bleus sont devant.

Avec 5 victoires, 3 nuls et 3 défaites, la France mène lors de ses confrontations. Dont une victoire 4-2 lors du match pour la troisième place de la Coupe du Monde 1986, et surtout un 5-0 en phase de groupe de l'Euro 84, avec un triplé de Michel Platini

9 - Comment suivre le match

Maintenant que vous avez toutes les informations essentielles concernant ce France-Belgique, le dernier détail est de savoir comment il est possible de le regarder. Rien de plus simple, TF1 retransmettra la rencontre, gratuitement donc. Les matches des Bleus en phases finales font parties des événements sportifs protégés, qui doivent être diffusés en clair. 

Pour plus d'ambiance, il ne sera pas difficile de trouver un bar qui diffusera la rencontre sur rétroprojecteur ou de nombreux écrans. La ville de Paris de son côté à mis en place un écran géant sur le parvis de l'Hôtel de ville pour la première fois lors de cette édition. Il vous reste aussi l'incomparable émotion qui consiste à vivre un match à la radio, avec les commentaires de RTL. Coup d'envoi à 20 heures. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Belgique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794058558
Coupe du Monde 2018 : ce qu'il faut absolument savoir avant France-Belgique
Coupe du Monde 2018 : ce qu'il faut absolument savoir avant France-Belgique
ÉCLAIRAGE - La France défiera la Belgique en demi-finale du Mondial ce mardi à 20 heures. Du stade à la météo, en passant par le nom de l'arbitre, voici les informations essentielles concernant cette rencontre.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-ce-qu-il-faut-absolument-savoir-avant-france-belgique-7794058558
2018-07-10 13:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cMNmQMhsn8kPOfJFA6vEkg/330v220-2/online/image/2018/0710/7794062197_le-stade-krestovski-de-saint-petersbourg-68-134-places-et-son-toit-amovible.jpg