1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde 2014 : les supporters brésiliens entre tristesse et consternation
1 min de lecture

Coupe du monde 2014 : les supporters brésiliens entre tristesse et consternation

EN IMAGES - Les supporters du Brésil ont assisté, impuissants, à la déroute de la Seleção, mardi 8 juillet face à l'Allemagne, en demi-finale de "leur" Mondial.

Certains supporters ont préféré se couvrir les yeux devant le spectacle proposé par leur équipe
Certains supporters ont préféré se couvrir les yeux devant le spectacle proposé par leur équipe
Crédit : AFP/V.Almeida
Certains supporters ont préféré se couvrir les yeux devant le spectacle proposé par leur équipe
L'Allemagne a infligé au Brésil la pire défaite de son histoire, à égalité avec le 6-0 de 1920 face à l'Uruguay...
... et le plus gros écart  jamais creusé en demi-finale de Mondial, effaçant un record vieux de 60 ans (RFA-Autriche, 6-1 au Mondial-1954)...
Près de 200 millions de supporters brésiliens se sont couchés avec les yeux rougis et les images d'un cauchemar malheureusement bien réel en tête
Le Brésil, privé de sa star Neymar, forfait, et de son capitaine Thiago Silva, suspendu, s'est fait surprendre très tôt par Müller (11), avant d'encaisser quatre buts en six minutes par Klose (23) puis Kroos (24, 26) et Khedira (29)
Le Mondial 2014 offrait une chance rêvée d'exorciser à jamais ce démon. Mais le fantôme du Maracana continuera de hanter l'imaginaire collectif auriverde
Cuisante par son ampleur, la défaite l'est d'autant plus que la Seleção fédère bien au-delà de profondes barrières sociales et raciales
L'élimination humiliante du Brésil par l'Allemagne (7-1) mardi en demi-finale du Mondial, est un nouveau désastre national pour le "pays du futebol"
Ces six minutes surréelles sont déjà entrées dans la grande histoire de la Coupe du monde: entre les 23e et 29e minutes, l'Allemagne a inscrit quatre buts à la Seleção dans "son" Mondial 2014
Certains supporters ont préféré se couvrir les yeux devant le spectacle proposé par leur équipe Crédits : AFP/V.Almeida
L'Allemagne a infligé au Brésil la pire défaite de son histoire, à égalité avec le 6-0 de 1920 face à l'Uruguay... Crédits : AFP/A.Dennis
... et le plus gros écart jamais creusé en demi-finale de Mondial, effaçant un record vieux de 60 ans (RFA-Autriche, 6-1 au Mondial-1954)... Crédits : AFP
Près de 200 millions de supporters brésiliens se sont couchés avec les yeux rougis et les images d'un cauchemar malheureusement bien réel en tête Crédits : AFP/M.Schincariol
Le Brésil, privé de sa star Neymar, forfait, et de son capitaine Thiago Silva, suspendu, s'est fait surprendre très tôt par Müller (11), avant d'encaisser quatre buts en six minutes par Klose (23) puis Kroos (24, 26) et Khedira (29) Crédits : AFP/A.Dennis
Le Mondial 2014 offrait une chance rêvée d'exorciser à jamais ce démon. Mais le fantôme du Maracana continuera de hanter l'imaginaire collectif auriverde Crédits : AFP/C.Simon
Cuisante par son ampleur, la défaite l'est d'autant plus que la Seleção fédère bien au-delà de profondes barrières sociales et raciales Crédits : AFP/V.Almeida
L'élimination humiliante du Brésil par l'Allemagne (7-1) mardi en demi-finale du Mondial, est un nouveau désastre national pour le "pays du futebol" Crédits : AFP/J.Moore
Ces six minutes surréelles sont déjà entrées dans la grande histoire de la Coupe du monde: entre les 23e et 29e minutes, l'Allemagne a inscrit quatre buts à la Seleção dans "son" Mondial 2014 Crédits : AFP/Y.Chiba
1/1
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Le Brésil a donc quitté "son" Mondial sur une déroute historique par son ampleur (7-1) en demi-finale face à l'Allemagne mardi à Belo Horizonte, plongeant ses supporters et le pays dans la désolation. 

Des pleurs qui emportent le maquillage, des regards hébétés... L'avalanche de buts qui s'est abattue sur la Seleção en milieu de première période - quatre en six minutes - a déclenché la consternation dans le stade de Belo Horizonte, comme dans les zones réservées aux supporters, notamment à Rio, sur la plage de Copacabana, ou à travers ce pays de 200 millions d'habitants, grand comme 14 fois la France. 


Cette déroute, qui restera dans l'histoire comme le "Mineirazo", du nom du stade de Belo Horizonte, efface le "Maracanazo", lorsque la Seleção de 1950 avait laissé filer le titre - déjà à domicile - face à l'Uruguay... Depuis, le Brésil est devenu le pays le plus titré sur la planète football et rêvait d'effacer définitivement cette tache en raflant un sixième titre dimanche au Maracana. Raté. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/