1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde 2014 : les Pays-Bas, un Mondial entre famille et détente
2 min de lecture

Coupe du monde 2014 : les Pays-Bas, un Mondial entre famille et détente

La sélection des Pays-Bas, qui affronte l'Argentine en demi-finale de la Coupe du monde 2014, prépare ses matches avec le sourire, entourée par femmes et enfants.

Arjen Robben, avec son fils, le 8 juillet, à Salvador, après la victoire des Pays-Bas devant le Costa Rica. (archives)
Arjen Robben, avec son fils, le 8 juillet, à Salvador, après la victoire des Pays-Bas devant le Costa Rica. (archives)
Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'image a fait le tour du monde. Après le quart de finale victorieux des Pays-Bas face au Costa Rica, Arjen Robben a passé un moment de tendresse avec son fils. Idem pour l'attaquant Robin van Persie et sa fille ou Patrick Kluivert, l'ancien buteur devenu assistant, et son garçon.

Même chose avant chaque match. Dès l'échauffement, le joueur du Bayern Munich se tourne vers les tribunes et cherche du regard son épouse et son fils Luka, cinq ans. Une fois repérés, il leur souffle un baiser, se frappe la poitrine avec le poing puis la pointe du doigt comme pour dire "Je joue pour vous !" La scène se répète pour van Persie et Kuyt.

Avec femmes et enfants

Les Pays-Bas vivent en effet la Coupe du monde en famille et le groupe de 23 joueurs semble uni par une vraie joie de vivre ensemble. Les lendemains de match, Louis Van Gaal autorise même les familles à assister aux entraînements. A la fin, les enfants des joueurs montent sur le terrain et tapent le ballon avec leurs papas.

Alors que d'autres sélections s'isolent à plus de 300 kilomètres d'un stade de la Coupe du monde, les Oranje, eux, vivent ce Mondial dans une ambiance détendue. "C'est très rafraichissant de pouvoir se retrouver en famille avec femmes et enfants les lendemains de match", confie ainsi Dirk Kuyt. Et lors des trois jours de congé offerts par Van Gaal à ses ouailles durant ce Mondial, tous ont profité de la plage d'Ipanema ou des sites touristiques de Rio pour décompresser

À lire aussi

Si l'ambiance au sein même du groupe s'en ressent, les résultats suivent également sur le terrain puisque les Pays-Bas, sur lesquels peu d'observateurs auraient misé un réal avant le début du tournoi, se préparent à affronter l'Argentine de Messi en demi-finale, ce mercredi 9 juillet à Sao Paulo.

"Le sens des responsabilités"

Et tant pis pour leur tracas d'hôtel, la KNVB n'ayant réservé le luxueux Caesar Park que jusqu'au... 7 juillet. "Par rapport à l'atmosphère de l'Euro 2012, c'est le jour et la nuit. J'ai l'impression de revivre le Mondial 2010, où, là aussi, l'ambiance au sein du groupe était très bonne", explique Wesley Sneijder dans les médias néerlandais. Le sélectionneur se félicite lui aussi de cet état d'esprit, qui est, selon lui, "pour beaucoup" dans les performances de son équipe. Van Gaal loue en outre "le sens des responsabilités" de ses hommes.

"Notre stage au Portugal fut merveilleux et a permis de former un groupe soudé, apprécie le futur entraîneur de Manchester United. C'est peut-être, à ce niveau, le meilleur groupe de joueurs que j'ai jamais entraîné. Ils savent exactement quand ils doivent prendre leurs responsabilités". A l'image du Danemark, vainqueur surprise de l'Euro 92, ou de la Zambie, vainqueur inattendu de la CAN 2012, les Pays-Bas sont tranquilles et détendus. S'ils ne semblent pas avoir la pression, les Néerlandais visent tout de même un premier titre mondial après les finales perdues de 1974, 1978 et 2010.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/