1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe de France : comment Rumilly-Vallières s'est retrouvé en demi-finale face à Monaco
3 min de lecture

Coupe de France : comment Rumilly-Vallières s'est retrouvé en demi-finale face à Monaco

ÉCLAIRAGE - Club amateur de National 2, l'équivalent de la quatrième division, le GFA Rumilly-Vallières est sorti indemne de trois séances de tirs au but tout en étant épargné par les tirages au sort, ce qui n'enlève rien à son mérite.

Mathieu Guillaud et les joueurs de Rumilly au Parc des Sports d'Annecy le 20 avril 2021
Mathieu Guillaud et les joueurs de Rumilly au Parc des Sports d'Annecy le 20 avril 2021
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Gregory Fortune
Journaliste

La dernière fois, c'était en 2010. Onze ans après l'épopée de l'US Quevilly, tombeur de deux équipes de Ligue 1, Rennes en 8es et Boulogne-sur-Mer en quart, avant de tomber face au PSG (0-1), un club de quatrième division se retrouve dans le dernier carré de la Coupe de France : Rumilly-Vallières, opposé à Monaco, jeudi 13 mai (21h15) au Parc des sports d'Annecy.

Ils s'appellent Houssame Boinali, Mathieu Guillaud, Arthur Bozon, Alexis Peuget, Jocelyn Gay, Glody Liongo... et s'apprêtent à défier l'actuel 3e de Ligue 1 avec envie. "Faut y aller détendu et prendre du plaisir", clame le premier, électricien dans la vie de tous les jours. Dans cette équipe surprise de cette 104e édition de la Coupe, on trouve aussi un fromager, un étudiant, un créateur de sites internet ou encore un commercial dans l'immobilier.  
 
Seuls cinq joueurs ont signé des contrats fédéraux leur permettant de se consacrer entièrement à leur sport, et moins de 10 permanents officient au club pour encadrer ses différentes équipes. "Même si notre chance est peut-être de moins de 1%, on a le droit de rêver jusqu'au jour du match", lance François Baudet, un des quatre co-présidents du club, qui évoque dans une phrase "les planètes pouvant s'aligner" et "la magie de coupe de France".  

L'aventure a débuté en octobre

Le coach Fatsah Amghar, qui retrouve son effectif de National 2 trois fois par semaine, salue de son côté des garçons "qui n'ont pas peur de l'adversaire, quel qu'il soit", même si à ce stade de la compétition, l'objectif est aussi de "donner une bonne image du football amateur". Cette demi-finale, le Groupement football de l'Albanais 74, situé en Haute-Savoie, va la jouer au stade d'Annecy, distant de 22 kilomètres de Rumilly. Annecy, club qui évolue une division au-dessus et que le GFA a justement éliminé en 16es (1-1, 6 tirs au but à 5).

Le début de l'aventure remonte au dimanche 4 octobre, avec un succès 5-3 sur la pelouse Divonne-les-Bains. Deux semaines plus tard, les marine et blanc écartent une autre équipe de la Ligue Auvergne - Rhône-Alpes à l'extérieur, Oyonnax (0-1). Leur saison est alors suspendue en raison de la deuxième vague de Covid-19. Elle est censée reprendre fin janvier mais l'ES Manival Saint-Ismier (club de Régional 2) décide de déclarer forfait par manque de préparation.

À lire aussi

Au 7e tour, Rumilly-Vallières se rend au Nord de Lyon, chez le FC Limonest Saint-Didier (N3), et s'en sort aux tirs au but, 6 à 5 après un 0-0. Une semaine plus tard, le 14 février, c'est en revanche une démonstration au stade des Grangettes contre une équipe de même niveau : l'AS Saint-Priest (N2), balayée 5-1. Nous voilà alors au stade des 32es de finale, celui où entrent d'habitude en dernier les formations de Ligue 1. Mais pour que la compétition puisse aller à son terme, la FFF a décidé de séparer amateurs et professionnels. 

Encore aucune équipe de Ligue 1 sur la route

Une décision qui a sans doute son impact sur le parcours du club haut-savoyard. Tandis que les clubs de L1 et L2 s'éliminent mutuellement, le GFA hérite de l'AS Prix-lès-Mézières (N3), et force la décision une nouvelle fois au terme de la séance des tirs au but : 4 à 2 (0-0 à la fin du temps réglementaire, pas de prolongation cette saison avant la finale). Le tirage au sort se montre ensuite clément pour les 16es : pas de Lyon, de Monaco ou de Nice mais Annecy. 1-1 au bout des 90 minutes. Troisième loterie entre les gardiens et les attaquants. Et troisième succès (6 t.a.b. à 5).

Pour les 8es de finale, début avril, Rumilly-Vallières retrouve l'un des trois autres clubs de National 2 encore en lice, Le Puy Foot 43. Bozon ouvre le score dès la 12e minute. Le GFA plie mais ne rompt pas et s'offre une fin de match rêvée : trois buts en dix minutes par Peuget (83e sur penalty), Gay (85e) et Liongo (93e). 4-0. Il ne reste plus que huit clubs en lice : Paris, Monaco, Lyon, Angers et Montpellier pour la L1, Toulouse pour la L2, Canet et Rumilly pour le National 2.

Comme Calais en 2000 ?

L'adversaire en quarts, tiré par la double championne du monde de taekwondo Gwladys Épangue, sera le TFC. Là encore, le GF Albanais, se met sur les bons rails d'entrée, grâce à Guillaud (19e), et doit attendre la 83e pour se mettre à l'abri, sur un but contre son camp de  
Anthony Rouault (83e). 2-0. Un club de quatrième division atteint les demi-finales de la Coupe de France pour la quatrième fois de l'histoire. Un seul est parvenu jusqu'en finale : Calais, battu par Nantes 2-1 en 2000 après avoir ouvert le score.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/