2 min de lecture Escrime

VIDÉO - JO 2020 : un couple d'escrimeurs en route pour Tokyo

La fleurettiste guadeloupéenne Ysaora Thibus et son compagnon américain Race Imboden, lui aussi fleurettiste vivent en Californie où ils s'entrainent pour les JO de Tokyo.

>
JO 2020 : un couple d'escrimeurs en route pour Tokyo Crédit Image : M6 / Pierrick Leurent Julien Hababou | Crédit Média : M6 info | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Sophie Merle

La Guadeloupéenne de 27 ans, YsaoraThibus est la meilleure fleurettiste française.

À la Coupe du Monde d'Anaheim aux États-Unis, c'est sous les encouragements de Race Imboden, son compagnon américain, lui aussi fleurettiste, que la vice championne du monde de fleuret s'est lancée.
"Dès qu'il est derrière moi je prends ses conseils. Il est numéro un mondial donc j'imagine que ses conseils sont bons. Et en général on est un bon duo, ça fonctionne bien", s'amuse-t-elle. Depuis, l'américain a glissé au troisième rang mondial.

Il y a 18 mois, Ysaora Thibus s'est installée en Californie. La Guadeloupéenne abandonne alors l'INSEP, son centre d'entraînement parisien pour changer de vie. "J'ai quitté la Guadeloupe à 17 ans. C'est vrai que je m'entraînais à Paris, c'est pas le même paysage. Et m'entraîner à L.A c'est cool".

Coup de foudre à Rio

Ysaora et Race ont eu le coup de foudre olympique aux Jeux de Rio en 2016. Race se souvient : "On est sorti en soirée et on a fini sur la plage de Copacabana. Elle était jolie, intéressante et douée dans son sport. Vraiment attirante". 

À lire aussi
Estelle Mossely devient la 1re Française championne olympique de boxe le 19 août JO Rio 2016
EN IMAGES - JO Rio 2016 : les femmes toujours pourvoyeuses de médailles

Ysaora, elle aussi, est sur un petit nuage : "J'étais dans un moment de ma vie, où je n'attendais rien de spécial. Vous savez le moment où vous ne cherchez rien, et cela arrive. C'est juste magique. Quand je suis avec lui, j'ai l'impression de tout pouvoir réussir. "

Vivre de son sport

Mais pour un étranger, intégrer une structure de haut niveau est difficile en France. C'est donc Ysaora qui déménage pour vivre auprès de son amoureux. En Californie, les deux amoureux mènent des projets communs : du sponsoring et du mannequinat. Le couple a réalisé plusieurs campagnes publicitaires pour une marque américaine de vêtements. 

Des rentrées financières bienvenues car aux États-Unis, l'escrime de haut-niveau n'est pas professionnelle. En quittant la France, Ysaora a aussi quitté un système qui finance la préparation de ses athlètes.

Objectif J.O

À Los Angeles, Ysaora et Race s'entraînent avec Stefano Cerioni, leur maître d'Armes commun. Deux fois champion olympique et désormais entraîneur. Il a œuvré notamment pour les équipes prestigieuses italiennes et russes.

Pour lui, la vice-championne du monde en titre en a les moyens. "Elle a beaucoup de qualités. Elle a vraiment beaucoup de qualités. La bonne vitesse, la bonne main, la bonne technique."
Alors la championne mise tout sur Tokyo en 2020. "Le plus gros objectif à l'heure actuelle c'est vraiment d'avoir cette médaille que je n'ai pas encore eue. Celle que je convoite c'est la médaille d'or, forcément. On veut tous les deux arriver sur la première place. Ce qui est fou c'est que c'est réalisable et qu'on a le potentiel. On rêve ensemble. "

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Escrime Jeux Olympiques Tokyo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants