2 min de lecture Vendée Globe

Vendée Globe : l'incroyable remontée de Louis Burton, 2e derrière Charlie Dalin

Au bord de l’abandon le mois dernier, le skipper de "Bureau Vallée 2" est complètement dans le match pour la victoire finale : il pointe à la 2e place, à seulement 19 milles du leader Charlie Dalin.

Louis Burton, skipper de "Bureau Vallée 2", 2e du Vendée Globe 14 janvier 2021
Louis Burton, skipper de "Bureau Vallée 2", 2e du Vendée Globe 14 janvier 2021 Crédit : Louis Burton
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

Au large du Brésil et après 66 jours de course, Louis Burton pointait jeudi 14 janvier à la 2e place du classement du Vendée Globe, à 19 milles du leader Charlie Dalin. C’est un véritable exploit car le skipper malouin n’a, depuis le départ, pas été épargné par les ennuis.

Parti en tête le 8 novembre dernier, il avait d’abord écopé d’une pénalité pour avoir volé le départ de... deux secondes. La direction de course, ferme sur le respect du règlement, lui avait alors infligé une pénalité de cinq heures qu’il avait effectué quatre jours plus tard en faisant des ronds dans l’eau dans l’Atlantique Nord.


Ce n’était que le début des ennuis pour ce Parisien de 35 ans, qui participe cette année à son troisième Vendée Globe après avoir abandonné en 2012 puis terminé 7e lors de l’édition 2016-2017.

Deux fois aux portes de l'abandon

Au beau milieu de la tempête et profitant de ses cinq heures de pénalité, Louis Burton s’est alors transformé en chef de chantier après avoir constaté une fuite d’huile de vérin de quille échappée partout dans le bateau, ainsi qu’une importante fissure sur une cloison structurelle.
 
Avec du carbone et de la résine, "Bureau Vallée 2" a été réparé et son skipper a ensuite pu repartir et descendre l’Atlantique. Mais il s’est retrouvé début décembre avec des gros soucis de pilote automatique qu’il a, là aussi, réussi à réparer quelques jours après avoir passé le Cap de Bonne-Espérance.

À lire aussi
Vendée Globe
Vendée Globe : Dalin, Burton, Hermann, Seguin... Quand sera connu le vainqueur ?

Un malheur n’arrivant jamais seul, le Vendée Globe de Louis Burton a ensuite failli s’arrêter définitivement le 21 décembre, lorsque le skipper s’est dérouté vers l’île Macquarie. Là, il s’est arrêté au large, à l’abri, pendant une journée, pour monter en haut de son mât et réparer le rail de sa grand-voile et autres soucis nécessitants l’arrêt.

Sur l'ancien bateau d'Armel le Cléac'h

Malgré tout, sa volonté d’aller au bout de l’aventure n'a pas été entamée. 11e à ce moment de la course, il a passé le Cap Horn le 4 janvier en 6e position et fait depuis une remontée incroyable alors qu’il a par deux fois été aux portes de l’abandon.

À deux semaines de l’arrivée, Louis Burton peut donc raisonnablement penser au podium, et peut-être à la victoire finale. Contrairement à Charlie Dalin et Thomas Ruyant, il peut encore compter sur les deux foils de l’ancien "Banque Populaire" d’Armel Le Cléac’h, bateau vainqueur de l’édition précédente.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vendée Globe Voile
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants